Communales 2018 : Ce que les citoyens de N’zérékoré attendent du futur maire

0

Dans quelques heures, les Guinéens vont se rendre aux urnes pour élire leurs conseillers communaux. Dans la commune urbaine de N’zérékoré, les citoyens se félicitent du bon déroulement de la campagne et attendent beaucoup du prochain maire.

En effet, ils sont au total cent quarante cinq mille deux cent trente huit (145238) électeurs attendus ce dimanche aux urnes pour élire les conseillers municipaux de N’zérékoré. Dans la capitale de la région forestière, les citoyens se réjouissent du climat dans lequel s’est déroulé la campagne électorale. C’est le cas d’Emmanuel Loua qui pense que ces élections doivent être un moyen de rapprochement. « Je pense que la campagne électorale s’est bien déroulée dans la mesure où on n’a pas enregistré de dégâta importants. Tout s’est passé dans la quiétude contrairement à des époques où l’on enregistrait toujours des cas de violences. On voyait des gens chanter, danser sans pour autant déranger les autres. Il faut que ces élections soient quelque part un moyen de rapprochement », dit-il.

A N’zérékoré, les attentes sont nombreuses par rapport au futur maire. De l’épineuse question d’insécurité à l’insalubrité ou encore le renforcement du tissus social, tout est prioritaire.

« Je demande à notre futur maire de faire surtout face à la jeunesse parce que nous avons une jeunesse complètement abandonnée et sans avenir. La seconde priorité c’est la question de l’insalubrité parce que la ville de N’zérékoré devient de plus en plus sale, les gens déposent les ordures où ils veulent. Donc, il va falloir trouver une bonne politique d’assainissement de notre ville. Enfin, le futur maire devra davantage œuvrer dans le cadre de la recherche et du maintien de la paix et surtout le renforcement du tissu social parce que cette ville a connu beaucoup de choses », nous a confiés Gofing Soumaoro, jeune habitant de N’zérékoré.

Et à Margueritte Lamah de renchérir : « Il doit faire le reprofilage de certaines routes, renforcer la sécurité qui est une véritable préoccupation des populations actuellement car il y a trop de banditisme avec des cas d’attaques armées et même des assassinats. Aussi, le futur maire doit faire de l’éducation et la santé, sa priorité. »

Sécurité, insalubrité ou encore emploi jeunes, ce sont des mots qui reviennent régulièrement sur les lèvres. Les N’zérékorékas espèrent en effet, que leur prochain maire saura trouver des solutions aux maux dont souffre leur ville. Une tâche certes difficile, mais pas impossible pour qui sait que N’zérékoré fait partie des grandes communes de Guinée, estiment les observateurs.