Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Colloque international sur le renforcement et la bonne gouvernance en Afrique de l’Ouest : l’expertise de Kabiné KOMARA requise pour prononcer le discours inaugural des travaux.

Préoccupés par la remise en oeuvre des normes démocratiques en Afrique de l’ouest, les Nations unies et un certain nombre d’institutions de promotion de bonnes normes de gouvernance et de démocratie ont jugé nécessaire d’engager une évaluation approfondie de la mise en œuvre des principaux cadres normatifs en vue d’améliorer la situation en Afrique de l’ouest par une meilleure adaptation des cadres et outils de soutien.

Pour ce faire, il est fait recours à un groupe restreint d’experts de haut niveau en matière constitutionnelle, de gouvernance, de paix et de promotion de  bonnes pratiques démocratiques.

 L’ancien Premier ministre guinéen Kabiné Komara a été choisi par les institutions organisatrices comme Key note speaker, c’est à -dire celui dont le discours inaugural posera les grandes lignes des débats.

Les travaux  commenceront ce mardi 6 septembreà  Dakar et s’étendent sur deux jours .

L’un des objectifs principaux attendus de cette réunion est d’élaborer des bases motivées pour une révision et une adaptation du Document clé de la Cedeao en matière de bonne gouvernance et de démocratie, c’est à dire le Protocole Additionnel du même nom qui est en vigueur depuis  20 ans.

Ceci pourrait esquisser des options pour un Protocole révisé  qui prévoit des mécanismes de prévention et de sanctions pertinents contre les mauvaises pratiques.

Certes tout ne sera pas facile car la quête de la Démocratie et de la Bonne gouvernance constitue un long processus.  C’est pourquoi  il est attendu de l’ancien Premier Ministre  guinéen  d’œuvrer avec les promoteurs du Colloque pour engager des plaidoyers en vue d’emporter l’adhésion des États membres de la Cedeao à  une adoption rapide du Protocole révisé.  Ce sera une étape importante pour barrer la route aux mauvaises pratiques anti démocratiques de certains dirigeants et un pas vers plus de crédibilité de la Cedeao.

Rappelons que Kabine Komara avait été parmi les personnalités qui s’étaient déjà penchées sur le sujet lors du Forum tenu à Accra en décembre 2021 sur la démocratie  et la gouvernance dans le contexte des crises complexes en Afrique de l’ouest, Forum au cours duquel Komara avait appelé à un examen critique des failles du Protocole additionnel actuel de la Cedeao  pour stopper les modifications constitutionnelles indues afin de restaurer la crédibilité de la Cedeao.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...