Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Col. Doumbouya : « On fera le sale boulot, mais je pense que c’est nécessaire pour notre pays »

Le président de la Transition a fait une brève allocution ce 15 avril à l’occasion de la session inaugurale du Cadre de concertation inclusive tenue au palais Mohamed V. A son arrivée, le colonel Mamadi Doumbouya a serré la main à chacun et avant de l’écouter. A la fin de cette séance, il a dit pourquoi il a tenu à organiser  ce cadre d’échanges : « Nos problèmes doivent se régler entre nous, c’est pourquoi nous avons décidé de mettre en place un cadre de concertation. »

Il a ensuite laissé entendre qu’il ne pense pas que quelqu’un pourrait faire les réformes qui sont actuellement engagées. C’est pourquoi, dit-il, ces réformes doivent être faites jusqu’au bout : « Vous savez qu’il y a plusieurs réformes à mener dans notre pays. Et il faut le faire parce que si on ne le fait pas, je ne pense pas, et je ne crois pas si quelqu’un d’autre va le faire à notre place. »

Revenant sur le cadre de concertation, il a demandé aux acteurs de se parler afin de trouver des solutions aux problèmes de la Guinée : « Je vous encourage davantage à dialoguer, à se parler, à s’écouter et à trouver des solutions pour notre pays.  Car nous avons tous une dette morale envers la République de Guinée qui nous a vus naître. Nous avons étudié, on s’est soignés ici à travers les hôpitaux. J’espère que tout le monde va s’y mettre pour trouver une solution et permettre à la Guinée de briller dans le concert des nations. Donc pour moi, c’était l’occasion de vous serrer la main et vous dire qu’on est là pour écouter vos propositions et aussi avoir une solution finale pour que cette transition soit la dernière. »

S’agissant de la lutte contre les détournements des deniers publics, le Colonel Mamadi Doumbouya insiste sur le fait qu’il ne reculera devant rien sans atteindre son objectif, qui est celui de nettoyer le pays : « Ce qui est sûr et certain et que les gens doivent intégrer, c’est qu’on ne reculera devant rien pour des réformes pour aider notre pays. On fera le sale boulot, mais je pense que c’est nécessaire pour notre pays. Nettoyer le pays, combattre la corruption sur toutes ses formes, c’est-à-dire tous ceux qui sont liés à la gabegie répondront devant le peuple de Guinée. Notre détermination par rapport à ça, c’est sans limite et on fera tout pour notre pays. Et ça personne ne nous arrêtera là-dessus ».

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :