Cellou aux obsèques de l’étudiant tué : « On n’obtient pas de paix par l’exhortation à la paix…»

0

Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), a participé à l’inhumation du jeune étudiant tué samAu cours de cette cérémonie funèbre, le chef de file de l’opposition a regretté le meurtre de ce jeune qui serait la 82ème victime issue de son parti depuis l’arrivée au pouvoir d’Alpha Condé.

« C’est peut-être la 82ème personne que nous inhumons, victimes de la répression aveugle des forces de l’ordre », a-t-il souligné, ajoutant qu’il n’y aura jamais de justice.

« Ce qui est plus triste encore, c’est qu’on sait que, celui qu’on vient d’enterrer n’aura jamais droit à la justice. Il a été abattu par les forces de défense et de sécurité, qui sont chargées normalement d’assurer la sécurité des citoyens. Mais c’est triste pour notre pays lorsqu’on accumule plus de 80 morts et que jamais aucun d’entre eux n’a droit à la justice, parce que simplement ce sont des militants de l’UFDG », a-t-il déploré.

L’autre fait qu’a dénoncé le président de l’UFDG, c’est l’absence d’au moins un représentant ou du parti au pouvoir à ces obsèques. « Aucun membre du gouvernement, ni du RPG n’est venu soutenir la famille, alors que c’est un citoyen guinéen. Ce n’est pas seulement une bavure, et même si c’était le cas, il méritait la compassion de tout le peuple de Guinée. Le gouvernement ne prend aucune disposition pour ouvrir une enquête et sanctionner les coupables, pour que ça ne se répète plus », a sèchement déclaré Cellou.

Depuis la fin des élections communales, des voix se lèvent pour appeler au calme pour éviter une situation désastreuse, à la Guinée. Mais pour Cellou Dalein, ce ne sont pas ces appels qui vont amener la paix. « On n’obtient pas de paix par l’exhortation à la paix. On obtient la paix par la justice et le respect des droits de l’Homme. Nous Guinéens, mettons nous ensemble pour instaurer l’Etat de droit », a suggéré l’ancien premier ministre guinéen.