Campagne électorale : ces photos inédites de nos ministres que vous n’avez sûrement pas vues

0

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) a annoncé le 20 janvier dernier le coup d’envoi de la campagne pour les élections communales du 4 février prochain en Guinée.

Mais contrairement aux précédentes campagnes, la bataille pour ces élections locales est jugée moribonde. Pas d’enthousiasme majeur, ni d’engouement. On ne sent pas les mobilisations de 2010. Comme si les 30 000 candidats enregistrés au niveau de la CENI ont été pris de court.

C’est pourquoi, le chef de l’exécutif, Alpha Condé, le chef de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo et le haut représentant du Chef de l’État, Sidya Touré, sont obligés de se bouger pour des élections, dit-on, de proximité. Objectif, soutenir leur candidat respectif.

Cependant, depuis le lancement de cette campagne, l’administration publique est vide. Tout est au ralenti. Même pour une simple signature, il faut attendre le retour du ministre ou du directeur de sa tournée. On dirait la période de transition entre un gouvernement sortant et le nouvel entrant.

D’où l’origine de la polémique qui fait rage, actuellement, dans certains milieux de Conakry. Les ministres doivent-ils battre campagne ou pas ? Une question, qui divise l’opinion entre pro et anti.

Dans notre prochaine édition, nous donnerons l’avis des spécialistes. Mais d’ici-là, nous proposons des photos insolites de nos ministres en tournée de sensibilisation et d’information dans leur zone respective. Ils sont tous en tournée : du simple directeur au ministre.

Officiellement, le président Alpha Condé a instruit ses ministres d’aller vendre ses acquis aux populations, tout en prônant des messages de paix et d’unité, qui doivent marquer ces élections locales.

Si le poste de ministre est éminemment politique, au point qu’on peut avoir un ministre- maire, ou un ministre- député, la grosse question qui est sur toutes les lèvres, aujourd’hui, c’est de savoir si ces ministres ou directeurs en tournée utilisent les moyens de l’État ou pas.

Dans ce papier, nous listons seulement les ministres en tournée (Photo crédit, les réseaux sociaux). Dans un second papier, nous donnerons la parole aux spécialistes et aux intéressés pour faire la part des choses.

Kissidougou : Abraham Richard Kamano, Directeur national du budget débarque à Koundou dans un VA.

 

 

 

 

 

 

 

Forécariah : Mamadi Youla, Kassory Fofana, Mohamed Saïd Fofana

 

 

 

 

 

Kissidougou : Damantang Albert Camara, porte-parole du gouvernement.

 

 

 

 

 

 

 

Kindia : Cheick Taliby Sylla, ministre de l’énergie

 

 

 

 

 

Mandiana : Mohamed Diané, ministre de la défense nationale

 

 

 

 

Mandiana : arrivée du convoi d’une délégation ministérielle

 

 

 

 

Mali et Lélouma : Abdourahmane Diallo, ministre de la santé

 

 

 

Touba : Kalifa Gassama Diaby, ministre de l’unité nationale, réconcilie les fils du tiroir, après trois années d’incompréhension, suite à des violences qui ont provoqué deux morts et deux ministres limogés.

 

 

 

 

Kindia : Après Telimele, Gassama Diaby, ministre de l’unité nationale, a tenu une conférence à l’université sur la paix et l’unité dans un amphithéâtre plein à craquer.

 

 

 

 

Beyla et Lola : Ibrahima Kourouma, ministre de la ville

 

 

 

Fria : Moustapha Naité, ministre de la jeunesse, a réitéré le message du président Alpha Condé de toujours accompagner les jeunes. Les clubs d’écoute, le financement des projets ont été débattus.

 

 

 

 

 

Gueckédou : Marc Yombouno, ministre du commerce

 

 

 

Siguiri : Oumou Camara, ministre des travaux publics

 

 

 

 

 

Boffa : Rachid N’Diaye, ministre de la communication

 

 

 

 

 

Tougué : Abdoulaye Yero Baldé, ministre de l’enseignement supérieur

 

 

 

Labé : Assiatou Baldé, ministre de l’environnement

 

 

 

 

 

Kissidougou : Paul Moussa Diawara, directeur de l’OGP

 

 

 

 

 

Hawa Keita, directrice du port de Conakry

 

 

 

 

Mandiana : général Toumany Sangaré, directeur de la douane

 

 

 

 

 

 

 

Kankan : Nantou Chérif, coordinatrice du RPG, elle-même conduit

 

 

 

 

 

 

 

Faranah : Maladho Kaba, ministre de l’économie en tournée à Marella et Sandenia dans Faranah

 

Kouroussa : Ismael Dioubaté, directeur des échanges de la BCRG, Diaty, directeur DDI- DDE du ministère du commerce