Bruits de remaniement ministériel : Alpha Condé pas pressé, ni tranchant

0

En marge de la traditionnelle présentation des vœux du nouvel an, le président Alpha Condé, a reçu le gouvernement, les présidents des institutions et les diplomates.

Dans son speech relayé par la télévision nationale, le chef de l’État a lâché une phrase, qui en dit long, s’il va renvoyer le gouvernement actuel, comme le disent les rumeurs.

Pourtant, depuis son élection en 2010, le président Condé a procédé aux grands remaniements au lendemain des élections, très souvent. Mohamed Saïd Fofana en décembre 2010 et reconduit en 2014 après les législatives, ensuite Mamadi Youla en décembre 2015 après le scrutin présidentiel. De temps à autre, il fait des réajustements.

Question donc : Alpha Condé va-t-il remanier le gouvernement Youla avant ou après les élections locales ? Ou va-t-il procéder à un petit réajustement en attendant les élections locales ?

Dans l’un ou l’autre cas, en prévenant le gouvernement : « ceux qui n’iront pas dans ce sens-là, partiront. Tout le monde est utile, personne n’est indispensable« , le chef de l’exécutif semble ni pressé, ni tranchant.

« Nous avons d’énormes progrès à faire. Mais le plus utile, c’est le changement de la mentalité. Car, nous sommes habitués à une très mauvaise gestion, au laxisme. Sous la première république, il y avait la discipline. Personne ne se permettait de garer sa voiture en pleine rue pour empêcher les autres de circuler. Mais aujourd’hui, nous avons perdu tout cela. Donc, il est important que nous apprenions la discipline, que nous respections nos voisins, que nous respections la loi. Voilà autant de défis que nous devons relever en 2018. Et moi, je suis décidé à relever ces défis. J’ai prévenu le gouvernement : ceux qui n’iront pas dans ce sens-là, partiront. Tout le monde est utile, personne n’est indispensable. Il faut que nous, les cadres, les dirigeants, essayons d’abord de servir notre peuple, en améliorant les conditions du peuple », a-t-il martelé.