Beauté: les miss RTG découvrent le leadership féminin

0

« Je suis la gardienne de ma sieur », tel est le concept goupillé depuis trois ans, par les comités Miss Guinée Amérique du nord de Hawa Barry Diallo et Miss RTG de la présentatrice de l’émission Parade de Aya Diawara pour insuffler aux candidates guinéennes, l’esprit du leadership féminin.

 

Le vendredi 22 décembre, les candidates du concours de beauté de la télévision nationale RTG (radio télévision guinéenne) ont mis en avant leur projet de société devant un public composé des membres de leurs familles respectives et des femmes leaders, tel est le constat fait par Guinéenews à Conakry.

Au nombre de sept, les candidates en lice pour la couronne de la téléréalité ‘’Miss RTG’’ dans son édition de 2017, ont présenté les projets qui leur tiennent à cœur et qu’elles comptent réaliser avec ou sans le sacre. Et pour la journée qui était place sous le thème « le leadership féminin en avant », elles ont bénéficié d’un partage d’expériences de plusieurs leaders guinéennes qui se sont démarquées par leur esprit de créativité et par leur détermination.

Journaliste à la RTG et panéliste, Makalé Soumah a fait comprendre aux Miss qu’il faut être un baromètre fiable pour diriger la société : « nous devons nous faut beaucoup d’efforts pour prouver que nous sommes le sexe fort dans un monde qui rétrograde la femme au second plan.»

 

Ensuite, M’Mah Camara, anesthésiste, a indiqué que le handicap ne doit pas être un obstacle pour la réussite : « mon handicap ne m’a pas empêché d’atteindre mon objectif. Car, je me dis qu’être handicapé ne veut pas dire qu’on ne peut rien faire.»

«Peu importe le handicap, peu importe sa race, on doit vivre ses rêves et avec les moyens qu’on se donne, rien est impossible », tels ont été les propos tenus par Manani Diarra, cheffe d’entreprise et coach pour fouetter l’ardeur des candidates.

Lauréate de l’année 2017, Mariame Touré, Miss RTG, a partagé avec ses sœurs, sa vision de la compétition : « être Miss, est une porte de sortie et non une passion.»

Invité pour la circonstance, Sansy Kaba Diakité, Commissaire général de Conakry, capitale mondiale du livre, a invité les jeunes dames à épouser la formation. «Les jeunes dames doivent aller vers les sciences, c’est l’avenir du pays. Il faut avoir l’audace de rêver mais sachez que vous ne pouvez pas accomplir vos rêves sans une formation », précisera-t-il

Co-initiatrice de l’événement, Hawa Barry Diallo, Présidente du comité Miss Guinée Amérique du nord est revenu sur la genèse du concept ‘’Je suis la gardienne de ma sœur’’. « Cette conférence a neuf ans en Amérique du nord et trois en Guinée. Nous l’avons initiée pour faire comprendre aux femmes que la jalousie doit être positive afin que chacune mette son potentiel au service du développement de la société guinéenne. Les hommes doivent aussi comprendre qu’ils doivent nous protéger et non abuser de nous », a-t-elle déclaré.

Au titre des projets des sept candidates du concours de beauté intellectuelle Miss RTG 2018, l’assistance aux personnes porteuses d’handicap, la lutte contre la violence contre le genre, la sauvegarde l’environnement avec la création d’un panier écologique, la lutte contre l’excision à travers des livres d’illustration, contre la drépanocytose, contre l’immigration clandestine et contre le cancer du sein, ont été défendus.

Rendez-vous est donc pris pour le 26 décembre à Plazza Diamond pour la neuvième édition du concours Miss RTG 2018.