Assassinat du Saoudien en Guinée : Des prières organisées à Mamou

0

Dans la plupart des Mosquées de la ville de Mamou, les sermons de ce vendredi ont été axés sur l’assassinat du prédicateur saoudien à Mandiana.

Devant la forte mobilisation des fideles, les imams ont dénoncé l’assassinat de Abdel Aziz Touwaijiri dans la localité de Kantedougou-balandou, Mandiana. « Dieu a dit dans le Coran ‘’ nous avons élevé le fils d’Adam’’. Tout ce qui a été créé sur cette terre, c’est pour le bien-être de l’Homme. Toute personne a droit à la vie et à la sécurité. Celui qui ôte l’âme d’une personne, c’est comme s’il a ôté la vie à toute l’humanité. Le meurtre figure parmi les plus grands pêchés après l’associationnisme. Ceux qui ont tué le Cheick Abdel Aziz méritent le plus dur des châtiments. Cet imminent Cheick en Islam est une personne ressource qui a rendu au tant de services aux musulmans de Guinée : Construction des Mosquées et des forages, financement de plusieurs séminaires pour la formation des imams et surtout le soutien aux orphelins) », rappelle l’imam Elhadj Ibrahima Sow.

Après la grande prière de vendredi, des prières funèbres pour la victime ont été organisées pour le repos de son âme. A la sortie de la Mosquée, la déception se lisait sur les visages. Les citoyens ont appelé le gouvernement  à prendre des dispositions pour mettre un terme au phénomène d’insécurité qui ne cesse de prendre de l’ampleur dans le pays.

Le mardi 16 janvier dernier, trois Saoudiens et deux Guinéens se sont rendus dans le village de Kantédougou-Balandou pour faire des prêches. A la fin de leur causerie, des supposés chasseurs traditionnels mécontents de leur intervention, se sont attaqués  aux hôtes en tirant à balles réelles. Abdel Aziz Touwaijiri fut touché au dos et succomba de ses blessures.

Le lendemain, au cours d’une réunion, Nana Balla Kanté, un responsable des chasseurs fut attaqué à couteau par Daouda Kourouma. Balla Kanté succomba de ses blessures sur le champ. Toute le journée de ce vendredi, des manifestations ont eu lieu à Mandiana pour protester contre l’assassinat du Saoudien, apprend-on.