Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Après le report du scrutin : Conakry respire depuis ce matin

La circulation a repris depuis ce matin. Les commerces qui avaient fermé hier après-midi ont rouvert. La vie reprend peu à peu dans les quartiers où il régnait une ambiance morose depuis quelques jours. En un mot, les activités ont repris dans la capitale après le discours du Chef de l’Etat hier soir. Cette petite décrispation est née du report du scrutin de deux semaines.

Rappelons que depuis des semaines, la ville de Conakry vivait sous la tension des préparatifs des élections législatives et du référendum. En préludes à ce scrutin controversé, les habitants des quartiers à hauts risques se sont approvisionnés pour attendre. Les commerçants et autres hommes d’affaires avaient arrêté d’importer les marchandises. Même les fonctionnaires s’étaient précipités devant les guichets des banques pour s’approvisionner.

Depuis le 25 février, le gouvernement a décidé d’envoyer les élèves en congé pour les mettre à l’abri au cas où il y aurait eu des violences. Les militants du côté de la mouvance, galvanisés par les propos du Président Alpha Condé lors de sa tournée en Haute-Guinée, étaient remontés contre des éventuels perturbateurs lors du scrutin. Ils seraient prêts à en découdre avec les membres excités du FNDC, qui auraient promis de brûler les urnes et empêchés tous ceux qui accepteraient de voter. Il y avait donc une peur qui régnait sur la ville de Conakry et les zones acquises à l’opposition. La décision du Chef de l’Etat vient donc dissiper toute cette peur.

Ainsi, les Guinéens vont devoir attendre encore quatorze jours pour se situer sur la tenue du « fameux » scrutin. Le Président Alpha Condé en a décidé ainsi. Cependant, il faut dire que ce report qui a surpris tout le monde hier soir, a soulagé du côté du FNDC, qui pense avoir obtenu une petite victoire. Mais il n’a pas pourtant libéré les populations Guinéennes qui attentent toujours dans l’anxiété la tenue de ces élections fatidiques.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...