Alpha Condé en Chine – Signature d’accords bilatéraux

05 septembre 2017 21:21:26
0

Le président guinéen continue ses rencontres au sommet des BRICS (pays industrialisés Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) où il est invité en même temps que les présidents du Mexique, Tajikistan, Egypte et Thailande dans le cadre du « Dialogue des marchés émergeants et des pays en développement ». Telles sont les informations en provenance de la Chine via l’Agence de presse chinoise Xinhua.

Ce mardi 5 septembre, Alpha Condé a rencontré son homologue chinois Xi Jinping à Xiamen, une ville située dans le sud-est de la Chine dans la province du Fujian où se tient le sommet.

Déjà dimanche dernier, le président chinois Xi Jinping a annoncé une impulsion dans les relations entre la Chine et la Guinée, affirmant que les deux pays devraient « continuer à se consulter, se comprendre et de se soutenir mutuellement dans les intérêts essentiels et les principales préoccupations. »

Selon Xi, cité par l’agence chinoise, la Chine et la Guinée avaient mis en place un partenariat de coopération stratégique global il y a un an, et la Chine attache une grande importance aux relations bilatérales.

« Les deux pays devraient consolider la confiance politique mutuelle et poursuivre leur amitié traditionnelle. La Chine est prête à renforcer la coopération avec la Guinée dans les infrastructures, les mines et l’agriculture », a-t-il déclaré.

Le président a appelé à « plus d’échanges entre les peuples et à une meilleure coopération en sciences et en éducation, au développement des ressources humaines, aux médias et aux groupes de réflexion, aux jeunes et aux femmes » et a promis « une coopération renforcée dans la paix et la sécurité, affirmant que la Chine est prête à soutenir la Guinée dans le maintien de la stabilité et l’application de la loi. « Les deux pays devraient approfondir leur coopération dans les affaires multilatérales et la Chine soutenant la Guinée détenant la présidence tournante de l’Union africaine en promouvant une Afrique unie et plus forte », estime-t-il.

Xi a aussi déclaré que les relations entre la Chine et l’Afrique sont celles de « de bons amis » et la Chine a proposé de forger des relations avec l’Afrique « sur la base de la sincérité, des résultats réels, de l’amitié et de la bonne foi, afin de parvenir à une coopération mutuelle et à un développement commun. »

« Nous accueillons la Guinée et d’autres pays africains pour participer activement à l’Initiative Belt and Road pour bénéficier aux Chinois et aux Africains », a déclaré Xi. L’initiative Ceinture et route est une proposition de developpement industriel et commercial à travers le monde centré sur la Chine à l’image de la route de soie au moyen âge.

Quand au président Condé, il a remercié Xi de l’avoir invité au dialogue, disant que la Guinée est disposée à renforcer la coopération avec la Chine dans les domaines de la pêche, des mines et de l’Afrique de l’Ouest.

En tant que président en exercice de l’Union Africaine, le président Alpha Condé a ajouté que « les pays africains parlent pleinement de la proposition de la Chine de respecter leurs efforts pour résoudre eux-mêmes les problèmes africains », et a promis un dialogue plus étroit et une coopération plus profonde dans les affaires internationales entre l’Union africaine et la Chine.

Après la réunion, les deux dirigeants ont assisté à la signature d’une série de documents de coopération bilatérale dont le contenu n’a pas encore été révélé mais qui consiste surement à une aide chinoise dans le développement des infrastructures guinéennes contre l’accès aux mines où la société d’Etat Chinalco a pris une option pour développer le gisement de fer de Simandou que Rio Tinto a abandonné.