Affaire meurtre du voleur de bétail à Mamou: l’auteur du crime poursuivi en justice

0

L’éleveur qui a tué l’un des trois voleurs dans son enclos à bétail la nuit du mercredi 3 à jeudi 4, est désormais placé sous contrôle judiciaire en attendant l’ouverture de son procès, prévu dans deux semaines au tribunal de première instance de Mamou, a-t-on appris de source judiciaire.

Sur les ondes des médias locaux, les citoyens n’arrêtaient de fustiger le maintien de cet éleveur dans les locaux de la gendarmerie. Ils estiment que l’éleveur était en légitime défense à défaut d’être la victime de sa proie.
Contacté, Sidiki Camara, le Procureur de la République près le tribunal de première instance de Mamou apporte des précisions : « il a tiré carrément à bout portant sur le présumé voleur. Il pouvait tirer sur son pied ou sur son bras mais tirer sur une partie vitale et que mort s’en suive, c’est une infraction qu’il a eue à commettre. Dans la loi, il n’est pas dit de tuer un voleur. Pour l’instant, il est placé sous contrôle judiciaire. Le procès aura lieu dans deux semaines.»

Il faut par ailleurs rappeler qu’à côté du corps, il a été retrouvé un pistolet de fabrication artisanale ainsi que  des munitions qui pourraient l’appartenir. Dans ses explications, l’éleveur avait indiqué que le voleur l’avait menacé lorsqu’il l’avait réussi à l’immobiliser. « On va savoir tout de suite qui de nous va être le premier à mourir », avait lancé le voleur aux dires de l’éleveur. C’est dans cette circonstance, a-t-on appris, que  l’éleveur a tiré le premier sur le présumé voleur.