Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Affaire du 28 septembre : la Cour d’appel reçoit la délégation de la CPI

La cour d’appel à reçu, ce mercredi 7 septembre 2022, la visite de la délégation de la Cour pénale internationale (CPI). C’est en prélude au procès des événements  du 28 septembre 2009. Accompagné  de ses  pairs pour faire le tour des locaux devant ‘abriter le procès symbolique du 28 septembre, le procureur adjoint à la CPI, Mame Mandiaye Niang,   dit être satisfait de l’avancée des travaux.

 » Vous avez fait le  tour avec moi. Vous avez vu que les défis logistiques. Il n’y avait pas d’exagération. Aujourd’hui, ce que j’ai vu et je confirme une avancée extrêmement significative dans la préparation de ce procès symbolique.  Je pense pouvoir dire en confiance que le défi logistique est sur le point d’être remporté« , a-t-il affirmé.

Poursuivant son intervention,  il dira que  « pour la CPI,  c’est une fierté, particulièrement le bureau du procureur parce que quand il y a des problèmes de ce genre, il appartient à l’Etat de prendre ces responsabilités. C’est vrai que ce procès a été attendu pendant longtemps. Et la Cour ne s’est pas découragée d’accompagner ce processus jusque-là. Maintenant que nous sommes sur cette dernière ligne droite, nous n’attendons que le procès parce que tout est fin près du côté de l’infrastructure. Si tout continue bien, à la date du 26 septembre prochain, le procès aura lieu mais je précise que cette date peut être réajustée » , a dit le procureur adjoint.

Pour Alhassane Naby Camara, le  Directeur des formations  des magistrats, l’avancée des travaux sont satisfaisants et que  c’est un honneur pour la cour d’appel  de recevoir cette délégation.  « C’est une joie. La manifestation que notre pays est en train d’avancer sur le plan judiciaire, comme je l’ai dit tantôt,  c’est la manifestation judiciaire qui vient compléter celle politique pour que ces événements soit punis conformément à nos lois« , a-t-il expliqué.

Ajoutant que « c’est un honneur pour le Centre de formation judiciaire guinéen de recevoir cette délégation qui vient voir ce que nous sommes en train de faire en plus des déclarations qui ont été faites. Et tous les efforts qui ont été fournis par le gouvernement à commencer par le palais qui va abriter le procès,  les différents actes réglementaires qui ont été adoptés et la présente formation vient compléter et boucler tout ce qui est en train de faire comme formation pour que plus jamais nous ne parlions d’impunité dans notre pays « , a-t-il affirmé.

Magnanfing Doré

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...