Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Affaire Air Guinée : Elhadj Mamadou Sylla annoncé devant la Chambre de l’instruction le 20 juillet

Le Parquet spécial a ouvert l’information devant la chambre de l’instruction sur l’affaire Air Guinée. Et ladite Chambre a commencé à travailler sur ce dossier, selon le Procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et financières. 

A la faveur d’une conférence de presse tenue ce vendredi 15 juillet, Aly Touré a dédié un pan de sa communication à cette affaire de vente d’avion qui implique l’ancien ministre des Transports Cellou Dalein Diallo, son homologue de l’Économie et des Finances (au moment des faits) Cheick Amadou Camara et l’homme d’affaires Elhadj Mamadou Sylla.

Parlant justement du richissime homme d’affaires Mamadou Sylla, le conférencier a indiqué que sa convocation lui a été transmise par voie d’huissier et qu’il doit comparaître devant la Chambre de l’instruction le 20 juillet.

En ce qui concerne Cheick Amadou Camara, le Procureur spécial a indiqué que la première convocation qui a été émise et qui n’est pas partie, avait connu quelques « petites » erreurs au niveau de l’identité de l’intéressé.

« C’est ce qui est en train d’être corrigé pour que la convocation puisse être acheminée dans les conditions légales. Donc, nous restons accrochés à la Chambre de l’instruction qui est actuellement maîtresse de la procédure concernant l’affaire Air Guinée. Lorsque le parquet saisit un juge d’instruction, il n’est plus maître de cette structure parce qu’étant lui-même au procès », a expliqué le Procureur Aly Touré.

S’agissant de Cellou Dalein Diallo, l’orateur a fait comprendre qu’à date, deux convocations lui ont été adressées.

« La première convocation lui a été adressée. Il y a eu incompréhension par rapport à la signification de cette convocation. L’huissier qui a servi la première convocation a pensé que Me Salifou Béavogui était vraiment l’avocat de M. Cellou Dalein Diallo parce qu’il l’a vu dans l’une de ses procédures devant la Cour d’appel de Conakry. C’est pourquoi, l’huissier s’est dirigé à ce niveau. Et lorsque la convocation a été servie à ce niveau, Me Salifou nous a écrit comme quoi, c’est vrai qu’il a défendu M. Cellou Dalein Diallo, mais que pour cette affaire spécifiquement, il n’a pas été constitué encore. Et donc, il nous a ramenés la convocation. Nous avons notifié cela à la Chambre de l’instruction et la chambre de l’instruction a refait une nouvelle convocation, cette fois-ci, qu’on a signifiée au domicile M. Cellou Dalein Diallo. Lorsque les huissiers sont partis, ils ne l’ont pas trouvé. Ils ont signifié la convocation comme la loi l’indique au président du Conseil de quartier. Il revient à ce responsable local de recevoir la convocation et de notifier à l’individu qui se trouve dans son quartier. Malheureusement, lorsque le président du Conseil de quartier est parti au domicile de Cellou Dalein Diallo, les gens qui y sont, lui ont dit que l’intéressé ne s’y trouvait pas et donc personne ne pouvait prendre pour lui et pour son compte cette convocation », a expliqué Aly Touré.

« La dernière convocation a été émise en date du 1er juillet et qui a suivi la même voie comme la loi l’indique. Elle a été émise le 1er juillet pour que Cellou Dalein se présente devant la Chambre de l’instruction le 15 juillet, donc aujourd’hui. Cette convocation a été signifiée également comme pour les autres cas au président du Conseil de quartier. Nous attendons la suite », a-t-il poursuivi en concluant.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...