Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Accusé d’entretenir les maux des Fédérations, le directeur national des Sports réagit

Jeudi 30 décembre, au cours d’une conférence de presse, le porte-parole de la Fédération Guinéenne de Boxe s’est voulu direct : « les problèmes dans le sport guinéen, c’est la direction nationale des Sports. Face aux crises, elle n’est pas impartiale.»   L’entraîneur de boxe est même allé jusqu’à  nommer le directeur national des Sports, Lansana Kabassan Keita  qui soutiendrait l’autre tête de la Fédération conduite par le colonel Moussa Moïse Keita. Après la conférence de presse, Guinéenews a fait réagir Lansana Kabassan Keita à ces accusations de Tanta Diallo.

« Ils peuvent dire ce qu’ils veulent, ils peuvent même aller demander mon limogeage, mais je n’ai rien à me reprocher »,  a répliqué le directeur national des Sports, Lansana Kabassan Keita. Et de poursuivre : « moi, le racisme, je ne le connais pas. Et il n’y a pas de racisme dans le sport.  Ils disent que je soutiens Moussa Keita parce qu’ils sont peulhs. Pourtant, vous le savez, au basketball, je ne soutiens pas Sakoba qui est aussi Keita que moi. Tout le monde connaît ma position par rapport au basketball. Si je défendais Moussa Keita, j’allais défendre Sakoba Keita. Dire que je défends le colonel Moussa parce qu’il est Keïta, le débat est déplacé ailleurs.»

Quand le camp Tanta dit que la Fédération Guinéenne de Boxe est suspendue depuis 2018, Lansana Kabassan Keita demande des preuves. Il renchérit :  « Quand on suspend une fédération, on envoie des documents officiels. Et ce document n’est pas adressé à une seule personne. La porte d’entrée des fédérations internationales dans un pays c’est le Comité olympique. Alors appelez le Comité olympique pour lui demander s’il a reçu un document de l’AIBA suspendant la Fédération Guinéenne de Boxe. Je leur dis : ‘’ dites à ceux qui vous disent que vous êtes légal d’envoyer le document au Comité olympique ‘’. Mais ils m’ont toujours envoyé des photocopies.  La deuxième chose c’est que le fils de l’actuel ministre Lansana Béa Diallo a pris part aux éliminatoires pour les Jeux olympiques passés sous les couleurs de la Guinée. Et c’est Moussa Moise qui était là-bas (aux éliminatoires des Jeux olympiques à Dakar) avec ses hommesOn dit que la Guinée est suspendue depuis 2018, or des boxeurs guinéens ont participé aux Jeux africains qui se sont déroulés en 2019 au Maroc. Un an avant, la Guinée a participé aux Jeux africains de la jeunesse en Algérie. Et c’est cette même fédération qui était là.»

Kabassan est même allé jusqu’à la « genèse » des choses. Là-dessus, il dit :« Amadou Tanta qui parle aujourd’hui, il était dans l’équipe de Moïse en 2015. Il était l’entraîneur aux Jeux Africains en Algérie. Jusqu’en 2017 ou 2018, il était là. Monsieur Sow qui parle était dans la même équipe. Ce sont eux qui faisaient la guerre aux autres. Ce sont eux qui étaient les commandants sur le terrain. D’habitude, à la boxe, quand quelqu’un est suspendu, il purge sa sanction ou il s’en va. Aujourd’hui, ils parlent beaucoup parce qu’ils ont un Amadou Tanta qui parle bien français, qui est raciste jusqu’aux os parce qu’il voit en face monsieur Kabassan Keita. Il peut être raciste envers moi, mais il sait ce que je lui ai apporté… Dimanche, il y a eu un gala de boxe organisé par une ONG. Des boxeurs maliens y étaient. Ils sont reconnus par la Fédération Malienne des Sports ou pas ? Je n’en sais rien. Ce qui reste clair, c’était une compétition sportive organisée par une ONG et j’y suis allé avec le ministre. Mais, on ne voit pas le ministre, on ne voit que Kabassan. Par contre, quand le Premier ministre Kassory Fofana était allé au basketball,  je n’y suis pas allé. Parce que tout le monde connaît ma position. Mais là, personne ne dit que Sakoba est Keita comme moi…»

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...