Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

A titre posthume, L’Harmattan Guinée présente le livre de feu l’ambassadeur Bangaly Dabo 

« Contes et légendes de Kourouködö : dialogue entre les composantes de la Culture africaine de Guinée ». C’est l’intitulé d’un ouvrage écrit par feu Elhadj Bangaly Dabo, dédicacé ce samedi 25 septembre 2021, à Conakry. 

C’était en présence des membres de la famille du défunt ancien ambassadeur de Guinée au Japon et en Angola, ainsi que de plusieurs de ses anciens amis et collaborateurs.

Dans son allocution de circonstance, le directeur des éditions chez L’Harmattan Guinée, après avoir envoyé une pensée pieuse à l’écrivain décédé au mois de juin dernier, a dit tout le souhait de celui-ci de pouvoir assister à ce jour de dédicace. Hélas !

Ensuite, Mohamed Lamine Camara a rappelé toutes les difficultés qu’a éprouvées L’Harmattan Guinée quant à l’acheminement sur Conakry, avec la fermeture des frontières terrestres imposée par la crise sanitaire.

« Dans son lit de malade, feu Elhadj Bangaly Dabo ne cessait de réclamer ce livre. Étant au centre de la réalisation d’un objectif,  il y avait une forte pression qui pesait sur moi. Heureusement, il a pu entrer en possession de son livre avant qu’il ne soit rappelé au Seigneur », a témoigné M. Camara.

C’est M. Sanoussy Dabo, neveu du défunt écrivain qui a eu le privilège de présenter cet ouvrage sociologique qui aborde de la société ancienne avec ses pratiques, us et coutumes durant le siècle passé.

« En racontant cette histoire, mon oncle s’est efforcé de rendre exactement ce qu’il a appris auprès de ses grands-parents, parce qu’il a eu la chance d’être le premier petit-fils d’une dizaine de patriarches dans le Woulada. Donc, en écoutant ses grands-parents en tant que premier intellectuel du village, il a su mémoriser. Ensuite, écrire au fil du temps, tout ce qu’il a appris comme vie coutumière : les contes, les pratiques de la vie mandingue », a indiqué Sanoussy Dabo.

Cette œuvre littéraire sort à un moment où le conte est en perte de vitesse dans nos sociétés. Une déplorable situation que l’écrivain et conteur Moussa Doumbouya, Petit Tonton, par ailleurs directeur de collection Contes et légendes à L’Harmattan Guinée tente de corriger. Notamment en faisant la connexion mémorielle entre l’ancienne et la nouvelle générations.

Pour lui, il est plus qu’important de revenir à ses valeurs ancestrales. En ce sens qu’un conte débouche toujours sur une conclusion qui dégage une leçon de morale. Une idée partagée par Sanoussy Dabo qui soutient que si les enfants ne peuvent plus apprendre auprès des grands-parents, ce livre leur permettra de s’abreuver de ces contes.

Ce précieux ouvrage d’un homme ayant atteint « le grand âge », transmet aux jeunes générations les trésors de la vieille Afrique, sa beauté, ses richesses et sa sagesse. Il exposé sur la description des jeux dans l’Afrique traditionnelle de l’enfance de l’auteur à Kouroussa, le recueil et la transcription des contes et proverbes de sa Haute Guinée natale.

Dans son livre, feu Elhadj Bangaly Dabo, grâce à la traduction de proverbes malinkés, offre au lecteur la possibilité de comparer les langues. Puis, il propose une explication et une analyse lexicale et sémantique de ces paroles de sagesse vieilles de plusieurs milliers d’années.

A retrouver dans les rayons de L’Harmattan Guinée, sis à Almamya, dans la commune de Kaloum, à Conakry.

À lire aussi
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...