«Vision Conakry 2040» : Un comité interministériel mis en place pour coordonner les actions

09 novembre 2017 20:20:40
0

Vers la mise en place d’un comité interministériel qui aura désormais la charge de se pencher sur les questions liées à «la vision Conakry 2040». La rencontre s’est déroulée ce jeudi 9 novembre  au siège du ministère de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, département qui assure la tutelle dudit projet, a-t-on constaté sur place.

Au terme des discussions, les parties, notamment les ministres de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Dr Ibrahima Kourouma, de la Sécurité et de la Protection Civile, Me Abdoul Kabélè Camara, des Transports, Oyé Guilavogui, des Postes et Télécommunications, Moustapha Mamy Diaby, de l’Industrie et des PME, Boubacar Barry, du Directeur Général de l’Agence de la Promotion des Investissements Privés, Gabriel Curtis ainsi que  les représentants des ministres de l’Energie et de l’Environnement, ont mis en relief la mise sur pied un comité afin qu’il y ait plus de cohérence dans les activités.

Selon le ministre Boubacar Barry, c’est le chef du Gouvernement, le Premier ministre Mamady Youla qui a ordonné au Comité Interministériel de l’Aménagement du Territoire (CIAT) de se retrouver afin d’harmoniser le schéma d’intervention des différents départements sectoriels. «Le Gouvernement a  un plan d’aménagement de la commune de Kaloum vision 2040. Egalement, nous avons aussi des programmes sectoriels comme celui de la construction d’un  Métrobus de Kagbélén jusqu’à Conakry. C’est un projet qui sera réalisé sur l’axe de l’autoroute Fidel Castro car, c’est l’espace le plus approprié», a-t-il indiqué avant d’ajouter que l’exécution du projet entraînera assez de déguerpissements.

Devant les médias, Dr Ibrahima Kourouma a rappelé  que l’objectif du Gouvernement est de poser les actes durables.  « Nous avons une situation au niveau de notre ville. Les actions étaient menées de manière individuelle pour ne pas dire de façon séparée. Quand une route est faite aujourd’hui, c’est après les travaux qu’on vient tracer ou creuser pour faire passer les tuyaux d’adduction d’eau ou encore des câbles téléphoniques. Voilà des phénomènes qui ont naturellement détruit nos voies», a-t-il dénoncé.

Poursuivant, le ministre Kourouma a déclaré que nos routes sont faites pour une durée de 20 ans mais malheureusement, avec des agressions elles ne font que 2 ans.

«Dans la vision Conakry 2040, le chef de l’Etat Alpha Condé a insisté que les travaux qui seront effectués soient durables. C’est pourquoi, le Premier ministre Mamady Youla a ordonné que les ministères qui sont directement intéressés se retrouvent pour une cohérence des actions. «Nous avons décidé que les différents ministres intéressés se réunissent pour qu’ensemble, nous mettions sur pied un Comité qui va se charger de regrouper tout ce qu’il y a comme projets faits où en cours d’être faits dans le seul but qu’il y ait une cohérence dans les différentes activités…», a-t-il fait savoir.