USA-Corée du nord: manœuvres militaires et sanctions économiques contre tirs de missiles

04 décembre 2017 14:14:53
0

La diplomatie française risque de se trouver en contradiction avec elle-même dans son entreprise de chercher une solution de paix en mer de Chine. Certains observateurs avaient été sceptiques quant à la sérénité qu’apporterait la tournée asiatique de Donald Trump au Japon et à la Corée du sud.

 Aux manœuvres militaires conjointes avec les Japonais et les Sud-coréens réactivées après cette tournée de Trump, la Corée du nord, qui était restée tranquille, a recommencé  à tirer ses pétards. Cette fois, ce dernier tir a semblé se rapprocher des côtes japonaises. La description de la trajectoire du missile, aux dires des spécialistes, donne à dire que le projectile atteindrait le territoire américain.

Le ministre français des AE, qui s’était donné la corvée diplomatique de chercher voies et moyens d’une solution de détente en mer de chine, a constaté que la tension est montée de deux crans : non seulement les actes ont accompagné les rhétoriques belliqueuses des deux protagonistes directs, Trump demande à tout le monde de rompre avec Kim Jong-Un, pas beaucoup d’échos d’abord, seul le président français au sommet UA-UE, plus prompt que tous, a jeté de l’huile sur le feu en parlant de renforcer les sanctions contre la Corée pour faire sortir de leur réserve les Russes, qui s’opposent aux sanctions et pensent que les Américains font tout pour faire sortir les Nord-coréens de leurs gonds par les manœuvres et les sanctions, que si cela est plus sérieux au haut niveau ,c’est-à-dire si cela vient du gouvernement américain , ils aviseront. Voilà les positions tranchées et nettes, mais sont-elles inconciliables ?

La question se pose, mais toutes les conséquences pesées et sous-pesées, les alliés des Occidentaux en Europe et en Asie opteraient probablement pour un règlement diplomatique pour éviter une conflagration aux conséquences inconnues  d’être les champs de bataille.

 Si dans un tel cas les occidentaux n’ont rien et absolument rien à gagner, par contre les Russes et les Chinois ont beaucoup à gagner, on en a assez parlé, en plus, ils auront l’avantage de la proximité des terrains de bataille, tandis que les autres devront venir en nageant de loin, ça compte, puisqu’il faut tenir bien en compte du facteur temps. Une différence de 20 à 30 minutes, l’issue du match peut déjà être connue.

Yves Le Drian devrait posséder le don d’ubiquité et être un prestidigitateur chevronné pour venir à bout de cette hydre à têtes nucléaires, brrr !!!