Urgent/Crise à la CENI : la Cour Constitutionnelle confie la gestion de l’institution à un comité transitoire dirigé par Kader Camara

07 août 2017 18:18:33
0

La Cour Constitutionnelle dans son arrêt N°AC41 du 7 août 2017 vient de délibérer ainsi qui suit : « la suspension de toute passation de service au sein de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) jusqu’à ce qu’elle statue au fond », a-t-on appris.

Cette décision fait suite à la requête de Bakary Fofana enregistrée le 28 juillet dernier dans laquelle, il demandait à la Cour de déclarer nul et de nul effet le vote consécutif à la réunion des commissaires tenue le 4 juillet 2017 et relatif au remaniement partiel du bureau de la CENI.

Au cours de cette audience plénière non publique de ce 7 août présidé par Mohamed Lamine Bangoura, Vice-président de la Cour Constitutionnelle, il a été aussi décidé de confier les rênes de l’institution chargée d’organiser les élections au troisième Commissaire représentant les organisations de la société civile en attendant que la Cour ne statue sur cette affaire. Le président par intérim sera également assisté des deux vice-présidents.

A noter que le présent arrêt de la Cour Constitutionnelle sera notifié au président de la République, au président de l’Assemblée nationale, aux Messieurs Bakary Fofana et Amadou Salifou Kébé ainsi qu’aux 17 autres Commissaires de la CENI.

A souligner que la passation de service entre Bakary Fofana et Amadou Salifou Kébé était prévue ce lundi 7 août 2017 à 14 heures selon un communiqué datant du 3 août 2017 signé du secrétaire général de la CENI. Cliquez sur le lien qui suit pour accéder à l’arrêt de la Cour Constitutionnelle:Arrêt Cour Constitutionnelle

Mame Diallo