Urgent : Tamsir enterre la hache de guerre et se réconcilie avec les artistes !

07 novembre 2017 1:01:42
0

« Après la pluie, c’est le beau temps », disait l’autre. Ce proverbe trouve tout son pesant d’or dans la démarche entreprise par le jeune artiste Alkaly Tamsir Touré aka Tamsir Tutulupato ou Tam’s Cartel qui, après des embrouilles avec certaines têtes d’affiche de la musique urbaine tel que le groupe Banlieuz’art, Degg J Force 3 et Singleton, a décidé de brandir le drapeau blanc et d’opter pour la voie de la réconciliation. Tel est le constat fait sur place par Guineenews le samedi 4 et le lundi 6 novembre dernier.

A la base de cette campagne de réconciliation, Abdou M’Baye manager du groupe Banlieuz’art qui a été contacté par Tamsir et son manager Angelo pour des fins d’assistance. « Ils sont venus me voir pour que je les apporte mon aide dans le développement de la carrière de l’artiste et pour conditions à leur requête, j’ai aussi demandé à ce que Tamsir fasse la paix avec tous les artistes qu’il a musicalement attaqué. Je lui ai demandé de présenter des excuses à tous ses grands-frères du milieu et qu’il se conduise dorénavant en responsable pour sa carrière et son image. C’est un artiste pour lequel j’ai de l’estime », a précisé Manager Abdou.

De son côté, Tamsir a fait un méa-culpa : « je regrette tout le mal que j’ai causé autours de moi et aussi à mes frères artistes. Aujourd’hui, j’estime qu’il est temps de faire la paix avec tout le monde et c’est pourquoi je viens demander pardon ». Et le jeune talent a promis un morceau dans lequel il présentera publiquement ses excuses.

Marcus du groupe Banlieuz’art a accueilli son jeune protégé avec un sourire de grand frère et des conseils pour son bien-être. Pour le binôme de King Salaman, : « ça fait plaisir que le jeune revienne à la raison et qu’il comprenne que la vie qu’il avait empruntée, allait le mener à des regrets et des désillusions. Je continuerai à le rappeler à l’ordre comme par le passé. En tout cas, je suis content de retrouver mon petit cousin », a-t-il souligné.

Pour sa part, Ablaye M’baye du groupe Degg J Force 3 a encouragé l’esprit de l’initiative car pour lui : « Tamsir a toujours été un membre de la famille malgré les fautes qu’il a commise. Nous comprenons qu’à son âge, tout homme est appelé à des crises d’adolescence et je me réjouis de voir qu’il a décidé de prendre son destin en main et de façon responsable ».

Absent pour des raisons de famille, Singleton s’est fait représenter par Takana Zion, Djani Alfa et Steeve One Lock’s du Collectif Wonkhai 2020. Le reggae-man a félicité la démarche entreprise par Abdou M’baye et Tamsir pour après prodigués de sages conseils au nom des artistes qui composent son collectif : « nous devons œuvrer à créer une génération d’artistes capables d’être financièrement indépendants et qui adopteront des comportements exemplaires, motivants et responsables. Une génération d’artistes qui ne doit pas nuire au milieu de la musique urbaine guinéenne par son comportement. Tamsir a un talent et il vient de nous prouver qu’il a mûri en empruntant le chemin de la réconciliation. Vraiment, nous n’avons pas besoin de guéguerres car nous sommes tous des frères, nous sommes d’une même famille. Je sais que Singleton t’apprécie beaucoup et qu’il n’a aucune dent contre toi, nous savons aussi que nul être humain n’est parfait », a martelé le reggae-man.

A rappeler que la guéguerre qui minait la relation entre Banlieuz’art et le jeune Tamsir, est partie des comportements incontrôlés du jeune artiste et aussi du dossier de viol dont le dernier faisait objet. S’agissant de la tension entre Singleton et Tamsir, une musique « Mort-vivant » du premier dont le remix a été fait par le deuxième pour clacher le second, a envenimé leur relation.