mardi, 28 février 2017, 00:58 GMT

En présence de ces ministres du système éducatif, des recteurs et directeurs d'institution d'enseignement supérieur, d'étudiants… le président Alpha Condé a procédé ce mercredi, à l'université Gamal Abdel Nasser de Conakry, à la remise officielle de cyberespaces aux écoles et universités du pays.

 

C'est la prolongation de l'initiative présidentielle pour la connexion internet des écoles et institutions d'enseignement supérieur et professionnel publiques du pays.  Le programme vise la connectivité de 200 écoles à travers le pays. Selon le ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie numérique, Moustapha Mamy Diaby, 100 établissements ont été touchés par la première phase du projet, avec 2 600 machines installées qui vont permettre la connexion de 202 000 étudiants par mois.

 

En procédant à cette remise, le président Alpha Condé n'a pas manqué de toucher aux failles du système éducatif guinéen. Des failles qu'il croit être corrigeables avec les nouvelles technologies de l'information et de la communication. « Il est important pour la jeunesse guinéenne de maitriser les nouvelles technologies. Pourquoi ? La Guinée est un pays qui est très en retardMais nous pouvons transformer cette mauvaise chose en une bonne chose. Les nouvelles technologies nous permettent d'aller beaucoup plus vite. Là où les autres ont mis 5 ans, nous pouvons mettre 2 ans », estime Alpha Condé. Qui a aussi exhorté les jeunes guinéens à privilégier les options techniques, mais aussi à la maitrise de la langue anglaise. « Que les étudiants soient d'accord ou pas, on va les orienter désormais. On ne va pas vous laisser vous orienter librement… pour votre bien on va vous orienter selon votre capacité. Si un gouvernement n'a pas le courage d'orienter les étudiants ce n'est pas un gouvernement… », a souligné le président de la République.

 

«  L'environnement numérique ainsi créé aidera nos enseignants, enseignants-chercheurs, chercheurs, mais aussi les élèves, étudiants et autres professionnels à diffuser leurs expériences et les résultats de leurs travaux de recherche par des canaux de communication accessibles à tous et partout, sans discrimination », s'en est félicité Doussou Lancinè Traoré,  le recteur de l'université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGAN), qui s'exprimait au nom des recteurs du pays. Le premier responsable de la première université de Guinée a souligné que 800 emplois directs nouveaux et de nombreux emplois indirects ont été générés par le projet. « Par ma voix, le système éducatif de notre pays s'engage à faire bon usage des cyberspaces offerts à nos établissements respectifs », a promis Doussou Lancinè Traoré.

 

Pour Moustapha Mamy Diaby, ministre des Télécommunications et de l'Economie numérique, l'éducation des jeunes aux contenus en réseaux s'impose aujourd'hui comme une évidence à l'école comme dans la vie professionnelle. Et comme l'internet n'est pas sans risque, le ministre a signalé que les mesures seront mises en place pour protéger leurs contenus personnels, mais aussi les protéger des contenus inappropriés. « L'impact de cet investissement se fera sentir sur le reste de la vie de notre nation. Les enseignants et étudiants  qui seront formés dans ce centre constitueront les forces de demain…», estime Moustapha Mamy Diaby.

 

Tokpana Doré

Téléphone +224 657 372 416 Conakry, Guinée

Tokpana Doré