TPI de Kaloum : le procureur dresse un réquisitoire favorable à Martine Condé

19 juillet 2017 18:18:21
0

Un procureur près le tribunal de première instance de Kaloum a requis ce mercredi la fin de la poursuite contre la présidente de la Haute Autorité de la Communication (HAC), Martine Condé, poursuivie pour violences, voie de fait, menace et abus d’autorité au préjudice du commissaire Joachim Baba Millimono. La décision du tribunal est attendue le 26 juillet prochain.

Le procureur a estimé que les faits ne sont pas établis à l’endroit de Martine Condé qui a déjà bénéficié de témoignages favorables lors de l’audience du 28 juin dernier.

En dépit de ce réquisitoire, l’avocat de Joachim Baba Millimono ne veut pas en démordre. Me Salif Béavogui persiste et signe que les faits de violences, voie de fait, menace et abus d’autorité sont constitués. Alors, l’avocat a demandé le paiement de près 150 millions de francs guinéens « représentant les arriérés de salaires, et autres droits, bloqués par le fait de Martine Condé.»

Non soutenu par le parquet, l’avocat pense déjà à une possible défaite. « Je fais confiance à la justice, mais je viendrais au tribunal ma lettre d’appel en poche. Si Martine est relaxée, nous allons la poursuivre à la Cour d’appel et pourquoi pas à la Cour suprême », nous a indiqué l’avocat au sortir de l’audience.

Au cours de cette audience, la dernière avant la décision du tribunal, Martine Condé a réitéré qu’elle n’en veut pas à Joachim Baba Millimono qu’elle considère d’ailleurs comme son fils parce qu’ayant le même âge que sa dernière fille. « Je peux  pardonner à Joachim, mais il faudrait qu’il se comporte bien. Il faudrait qu’il sache qu’il y a des règles à la HAC »,  dit la présidente de l’institution de régulation des médias en Guinée.

Pour sa part, la défense de Martine Condé estime qu’on en veut à sa cliente parce qu’elle a voulu tout simplement mettre de l’ordre à la HAC.