lundi, 27 février 2017, 20:20 GMT

 

Comme annoncé dans une de nos éditions précédentes, après 4 heures de débats houleux entre Alpha Condé et les représentants syndicaux, il n'y a toujours pas eu d’accord suite à la grève des enseignants. « Pour le moment, il n’y a pas d’avancée significative parce que le point nodal reste la grille et on n’a pas trouvé un accord », a laissé entendre le Secrétaire général de la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG), Amadou Diallo. 

 

C’était au palais présidentiel de Sékhoutouréyah après leur rencontre avec le chef de l’Etat, Alpha Condé, ce mercredi 15 février 2017. Ont pris part de nombreux syndicats, des représentants de la société civile et du patronat, ainsi que certains membres du gouvernement. 

 

Albert Damantang Camara, Porte-parole du gouvernement a pour sa part indiqué : « Nous avons laissé les syndicalistes consulter leur base. Il y a eu des discussions à bâtons rompus. Tous les points ont été abordés. On a pris l’engagement de laisser le travail se faire au niveau de chacune des parties. Ils sont en train de faire le leur. Ils vont travailler, parler avec leur base et nous allons attendre qu’ils nous reviennent. »

 

Même explication donnée par les responsables syndicaux qui pour le moment, entendent rester campés sur leurs positions initiales. ‘’Pas de cours, les écoles resteront fermées’’ et cela, jusqu’à ce qu'il y ait un compromis, affirment-ils.

Mame Diallo

Conakry, Guinée

Mame Diallo