Total Guinée a organisé son premier séminaire fournisseur

01 novembre 2017 17:17:46
0

Rencontrer ses principaux fournisseurs pour leur expliquer ses règles de fonctionnement mais aussi écouter les préoccupations de ses partenaires, c’est l’objectif de l’organisation d’un séminaire fournisseur, par Total Guinée, ce mardi 31 octobre à Conakry.

 « Ce séminaire a pour objectif de connaitre beaucoup plus nos fournisseurs, de progresser ensemble, de faire des échanges et la recherche de nouveaux fournisseurs potentiels. Ça s’est bien passé. On a pu échanger et nos portes sont ouvertes à tous les fournisseurs », a expliqué Amal Soumah, responsable Achats de Total Guinée, avant d’ajouter que les préoccupations des fournisseurs ont été prises en compte : « Nous avons échangé sur les bons de commande, les appels d’offres, électronique … »

Brahim Kahfy, Directeur financier de Total Guinée, a fait savoir que la tenue de ce séminaire vise aussi l’amélioration continue des relations entre sa structure et les partenaires : « On a eu l’idée d’organiser ce premier séminaire fournisseur pour renforcer notre partenariat avec nos fournisseurs, partager avec eux nos règles de fonctionnement et échanger avec eux sur ce qui va bien et ce qui ne va pas bien dans nos relations. […] On recherche de part et d’autre une amélioration continue de nos relations. »

Selon lui, d’habitude, la société Total organisait de telles rencontres avec ses clients. Mais si elle a décidé de faire autant pour ses fournisseurs, c’est parce qu’elle a l’ambition d’employer des sociétés locales : « Ce n’est pas habituel d’organiser des conventions avec les fournisseurs. On organise des conventions avec nos clients pour les écouter. Total passe à un autre stade. En plus des conventions qu’on fait avec les clients, on en fait avec les fournisseurs pour renforcer davantage le partenariat. On est une société qui cherche à favoriser l’emploi des sociétés locales et c’est avec ce partenariat qu’on va favoriser ça. C’est très facile de faire appel à une société étrangère pour faire le travail, mais pour nous c’est plus responsable de faire évoluer nos entreprises [locales] pour atteindre les standards de qualité qu’on recherche. »

L’aspect sécurité tient à cœur à Total Guinée. Ce qui fait que des mesures de surveillance sur ce sujet sont mises en place. Bouna Sylla, responsable Hygiène, sécurité, environnement et qualité de Total, explique : « Au niveau local, l’aspect culture sécuritaire n’est pas bien ancré. Donc il y a toujours du travail à faire, mais au fur et à mesure qu’on avance, les gens s’améliorent. Avant, les travaux étaient faits sans grande mesure de limitation de risque. Mais maintenant, vu qu’on va sur le terrain et qu’on regarde ce qui est fait, on a la possibilité de maitriser certains aspects. Voilà pourquoi on met en place des mesures de surveillance pour s’assurer que la sécurité soit naturelle chez tous. »

Le Directeur Général Monsieur Cheick Omar Diallo, quant à lui, a insisté sur trois principes : la sécurité dans la réalisation des travaux pour éviter tout accident, l’éthique à travers un combat sans relâche contre les tentatives de fraude ou de corruption.

La corruption affaiblit la justice. Et quand c’est le cas, cette justice se transforme en injustice. Et celui qui a raison n’est plus protégé. C’est celui qui a tort qui est protégé. Quand celui qui a tort est protégé tout le système s’écroule. Il fonctionne à l’envers et alors le pays fonctionne à l’envers. Et si c’est le cas, le pays recule. »

Le troisième principe est le professionnalisme dans la réalisation des prestations. Cela concerne particulièrement la qualité des travaux effectués.