vendredi, 24 mars 2017, 13:59 GMT

Après 14 jours de négociations, les magistrats participeront aux législatives

dim, 22 Sep 2013, 07:55

Après deux semaines de négociations, les magistrats guinéens vont participer aux élections législatives. L’annonce a été faite par  le président de l’Association des magistrats de Guinée (AMG), Kèlèfa Sall,  qui appelle les magistrats désignés pour présider les commissions administratives de centralisation des votes  à faire preuve de transparence et de crédibilité.


 

Kèlèfa Sall a été reçu en audience par le président de la République successivement le mercredi 18 et le vendredi 20 septembre. Selon lui,  tous les points de revendications ont été examinés en détail au cours de ces rencontres. Et des solutions et mesures encourageantes sont en cours de mise en œuvre.

 

Entre autres mesures prises, tous les présidents et procureurs des tribunaux du pays auront leur véhicule de service.  A la Cour d’appel de Conakry, notre reporter a assisté à l’arrivée de cinq pick-up de marque Mitsubishi. « Le PNUD a acheté tous les véhicules qui y étaient. C’est les cinq là qu’on a pu trouver en attendant que les fournisseurs aient d’autres », a expliqué le président de l’AMG.

 

En Guinée, le code électoral attribue aux magistrats la présidence des commissions administratives de centralisation des votes. Pour ces législatives, les robins avaient conditionné leur participation à l’application des lois L054 et L055. Deux lois  relatives à l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Après une première rencontre entre le président de la République et le Conseil d’Administration de l’AMG en août, les magistrats avaient décidé de poursuivre les négociations jusqu’au 20 septembre.

Lire plus