Sport : le handball, une discipline tombée aux oubliettes à Kindia

08 septembre 2017 11:11:19
0

Beaucoup de disciplines sportives sont pratiquées au quotidien à Kindia pendant ce temps, d’autres s’effilochent dangereusement au gré du temps. Tel est le cas du Handball qui compte de moins en moins d’athlètes.

Aujourd’hui, les responsables locaux du handball ont du mal à promouvoir cette discipline auprès des athlètes faute de moyens financiers. C’est pourquoi ils sollicitent ardemment l’appui des nouvelles autorités en charge des Sports afin de jeter les saines d’une relance du handball à Kindia.

C’est en 1998 que cette discipline a vu le jour à Kindia. Si elle est convenablement pratiquée dans les autres préfectures du pays, ici, dans la cité des agrumes, c’est loin d’être le cas. Actuellement, le handball est presque passé aux oubliettes. Les dirigeants qui se sont engagés pour sa bonne pratique, n’ont guère les moyens de leurs ambitions et se disent en conséquence très inquiets pour l’avenir de cette discipline à Kindia.

Parlant justement de l’état de cette discipline à Kindia, Mamady Diawara, le président de la ligue régionale de handball ne fait pas dans la dentelle: « le handball se porte très mal à Kindia. Il faut reconnaître que cette discipline n’est pratiquée qu’à Kindia centre tandis que les autres préfectures de la région l’ignorent. Ce qui est marrant, c’est que le département des Sports à travers la fédération nationale de handball ne fait rien pour sa promotion à la base. Voilà ce que nous nous regrettons de plus.»

Les jeunes athlètes de cette discipline s’entrainent dans une petite cour de la place par faute de terrain digne de nom. Et pourtant le président de la fédération guinéenne de handball avait pris, indique-t-il, une promesse dans ce sens.

«Nous n’avons pas de stade, nous avons dû nous attacher les services d’un terrain grâce aux bons offices du directeur du centre de formation professionnel qui nous a prêtés un terrain pour jouer. Mais parfois, ce terrain reçoit des cérémonies, ce qui nous oblige souvent de le céder. Nous n’avons pas de filet, pas de but et même pas d’arbitre. Le président de la fédération nous a dit de chercher un terrain et il va nous donner les agrégats pour faire un stade, mais jusqu’à présent, rien n’est fait », a déclaré le président de la ligue régionale de handball.

Pour assurer une plus grande visibilité à cette discipline, nombreux sont des citoyens qui sollicitent, à l’image du football, l’organisation dans les régions et préfectures des compétitions nationales comme la coupe, le championnat national et scolaire. Si cela est fait, soutient Sidiki Bayo, un des inconditionnels du handball, tout va marcher parce qu’avant ça se faisait ainsi.

Certes, il n’est un secret pour personne qu’à Kindia, la discipline la plus pratiquée est le football, mais pour certains, c’est le manque de synergie d’efforts et de solidarité des dirigeants des différentes disciplines sportives qui ne favorise pas l’ascension du handball. Le constat nous montre qu’aujourd’hui à Kindia, peu de jeunes s’intéressent à cette discipline par manque de suivi.