Siguiri/Kintinian: ce centre de santé aux lits mal-en-point, est devenu un centre de stress pour les patients

11 août 2017 19:19:57
0

Le centre de santé de la grande zone minière de Kintinian, situé à environ 35 km de la commune urbaine de Siguiri, reçoit ses patients sur des lits complètement désaffectés dans des chambres toutes aussi délabrées, tel est le constat fait sur place par la Rédaction locale de Guinéenews.

 

Destiné aux soins des 135.000 habitants de la commune rurale de Kintinian, ce centre de santé est confronté à d’énormes difficultés. Ce qui, du coup, impacte le fonctionnement à souhait dudit centre à la fois pour le personnel sanitaire que pour les usagers.

A en croire le chef du centre de santé de Kintinian, parmi ces nombreuses difficultés, le délabrement des chambres où sont admis les malades reste le plus patent.

‘’Nos lits sont désaffectés, l’intérieur des bâtiments est devenu répugnant à cause de sa peinture. Il y’a un forage, mais nous avons besoin de plus d’adduction d’eau dans les salles’’, a déclaré Dr. Alama Konaté.

Selon un malade qui a préféré garder l’anonymat, ces lits, au lieu d’être un lieu de repos pendant leurs soins, sont devenus plutôt des sources de stress pour les patients qu’ils sont.

Autre préoccupation exprimée par le docteur Kanté, c’est l’utilisation  de l’appareil d’échographie. Ce matériel dont le coût est estimé à 190 millions de francs est acquis grâce aux sages de la localité.

‘’Nous avons rencontré d’énormes difficultés dans l’utilisation de l’appareil d’échographie. Il nous manquait quelqu’un qui pouvait le faire fonctionner à la satisfaction des patients. Il a fallu envoyer un fils de la localité en formation pour pouvoir s’occuper de cette machine’’, a confié Dr. Alama Konaté avant de préciser que ses nombreux appels du pied lancés aux autorités en faveur du Centre de Santé de Kintinian, sont pour le moment restés lettre morte.

Devant cette situation de détresse, nous avons tenté sans succès d’entrer en contact avec le directeur préfectoral de la santé de Siguiri dont le téléphone était sur répondeur jusqu’au moment où nous envoyons cette dépêche.

Il faut par ailleurs souligner que ce centre de santé de Kintinian, inauguré en 1988 emploie une cinquantaine de médecins et d’agents sanitaires.