Siguiri : raz- de- marée impressionnant pour Cellou Dalein Diallo dans les zones minières

1

Pour sa deuxième journée consécutive, le leader de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo, au lendemain de son meeting géant, a bouclé, ce mardi, sa prise de contact avec les populations de la ville de Siguiri.

Après la commune urbaine, Cellou Dalein Diallo a été à Doko, sous-préfecture de 98 mille âmes situé à 49 Km du centre-ville. C’est la troisième population électorale de Siguiri. Ensuite, il est allé à Boukaria, district de 25 mille habitants situé à 27 Km du centre-ville et à Balato situé à 25 Km de la ville.

En plus du parrain de la ville, le député Alpha Ousmane Diallo, membre de la commission économie et finances de l’Assemblée nationale, la délégation du leader de l’UFDG comportait aussi l’allié, Alhousseiny Makanéra, les députés Ben Youssouf Keita et Ousmane Gaoual Diallo, le vice-président Bano Sow et le fédéral de Siguiri.

A Doko, où il a fait le premier arrêt, le chef de l’opposition guinéenne a été accueilli et raccompagné par une marée humaine en liesse. Les exploitants des mines ont tout abandonné pour accueillir leur hôte.

Dans son discours, Cellou Dalein Diallo a dit trois choses. Il s’est dit fier de l’accueil grandiose dont il a été réservé à Doko. Ensuite, il a appelé à ses partisans de se mobiliser pour remporter les prochaines élections locales. Enfin, il leur a demandé de se préparer contre un éventuel troisième mandat.

Avant de s’en aller, le leader de l’UFDG a fait une confidence au public. Il dit que lorsqu’il supervisait la construction de la route Siguiri- Kourémalé, les sages de Doko lui avaient demandé de faire une contournante pour que la nouvelle route évite le cimetière, selon le tracé initial. Ce qu’il avait accédé.

De Doko, la délégation du leader de l’UFDG s’est rendu à Boukaria, juste après les cités de la SAG. Là aussi, l’hôte a bénéficié d’un accueil légendaire par une colonie de motards. Dans son discours, il a rassuré que s’il est élu président, il sera le président de tous les guinéens sans exclusion.

De Boukaria, il a bouclé sa tournée dans les zones minières à Balato. Là aussi, il a eu droit à un bain de foule sur des kilomètres. Après son meeting, il sera accompagné par les populations en extase.

Ceci fait, le leader de l’UFDG est revenu à Siguiri pour saluer la coordination Mandingue. Au terme d’une visite de 48h, il a regagné Kankan pour tenir un meeting géant avant de s’en aller pour Mandiana.

Très actif depuis le début de l’arrivée du chef de l’opposition guinéenne dans sa zone, le député Alpha Ousmane Diallo dit « Koumbis », et parrain de Siguiri, était visiblement aux anges pour trois motifs.

Premièrement, la réussite de la réception de son leader, la forte mobilisation des militants dans la commune urbaine jusque dans les zones minières et les engagements pris par les notabilités de Siguiri vis-à-vis du leader de l’UFDG. « Tôle, ce n’est pas tôle », a-t-il confié tout heureux à notre reporter.

 

  • I. MB. SOW

    Les mobilisations ponctuelles des gens excédés par toutes les formes de misère et l’insécurité qui sévissent en Guinée sont certes une réalité. Mais réussir à empêcher AC et son clan de falsifier les résultats des consultations électorales pour se maintenir au pouvoir, en est une tout autre.
    La question primordiale est de savoir si le statut de chef de file de l’opposition et les avantages qui s’y rattachent sont réellement de nature à crédibiliser l’action d’un CDD dont les partisans ne cessent d’être ciblés et assassinés impunément depuis le 28 septembre 2009, au moins.