vendredi, 20 janvier 2017, 22:03 GMT

Apres des jours d’arrêt de cours dans les écoles de Siguiri, le lundi 9 janvier 2017, le Président de l’Association des parents d’élèves et amis de l’école (APEAE) est monté au créneau pour dénoncer ce qu’il a qualifié de ‘’désinformation’’ des enseignants frustrés, a-t-on constaté sur place.

 

En effet, la colère des enseignants non-admis au concours de recrutement à la fonction publique a provoqué une paralysie du système éducatif à Siguiri.  Cette grogne s’est traduite par l’abandon des cours  par la plupart des enseignants et élèves dans les écoles.

Une situation que le Coordinateur de l’APEAE de Siguiri, Ibrahima Fily Diop n’a guère appréciée et qu’il assimile à une forme de désinformation orchestrée par des enseignants.

‘’On n’avait appris que les écoles de la Haute Guinée n’étudient pas. Mais, nous nous sommes  renseignés et on a compris que c’est une désinformation. Donc, il ne faut pas que cette situation pénalise nos enfants’’, a-t-il dénoncé.

Pour sa part, le Directeur préfectoral de l’éducation Mamadi Doudou Camara, a invité les enseignants à rejoindre les classes.

‘’C’est un problème national et non un mouvement national. Donc, les professeurs qui sont dans les écoles publiques doivent faire un retour dans les classes. Car, cela risque de jouer sur l’évolution des cours et ce retard peut nous conduire à l’échec pendant les examens nationaux’’, a lancé le DPE de Siguiri.

Quant au Coordinateur des écoles privées de Siguiri, Amadou Guissé, il a déploré cette situation qui n’est guère profitable aux écoles privées.

Les écoles privées sont en train de souffrir pour une situation qui n’est pas la leur, a regretté Amadou Guissé qui craint désormais qu’elle n’attire d’autres ennuies  et préjudices pour leurs élèves ainsi qu’à leurs parents.

En tout cas ce lundi à Siguiri, les contractuels frondeurs étaient déterminés à poursuivre leur boycott des cours tant qu’ils ne reçoivent un signal de la part de leur Coordination nationale.

 

 

 

 

Mohamed Moro Sacko

Correspondant de Guineenews à Siguiri

Mohamed Moro Sacko