Siguiri: dépités par les nombreux projets sans suite, les citoyens se méfient désormais des poses de première pierre

21 septembre 2017 11:11:10
0

Le projet d’adduction d’eau de Siguiri, un feuilleton de m’as-tu-vu de la part d’un membre du gouvernement vis-à-vis d’une population durement éprouvée par la pénurie d’eau et qui, plusieurs fois désabusée, devient incrédule et sceptique face à tout projet et annonce émanant de ce dernier. C’est du moins le constat auquel est parvenu Guinéenews à travers un projet d’adduction d’eau dont la première avait été posée par le ministre de l’Energie et de l’Hydraulique et qui est aujourd’hui à l’arrêt.

En effet, le 15 janvier dernier, le ministre Taliby Sylla lançait en grande pompe la première pierre d’un important projet d’adduction d’eau pour la ville de Siguiri.  Ce geste du représentant du gouvernement a été accueilli par les habitants avec beaucoup d’enthousiasme et de ferveur dans toute la ville. Parce qu’ils estimaient qu’avec la réalisation de ce projet, c’était définitivement la fin de leur calvaire dans l’approvisionnement en eau potable.  Hélas !

Huit mois après, c’est la désillusion totale chez les populations. Car, les travaux sur le chantier de ce projet qui se trouve dans le secteur de Timbo, sur la route de Kankan, n’ont jamais évolué comme le témoignent certains riverains que nous avons pu rencontrer sur place.

Pour satisfaire notre curiosité, nous avons fait un tour du chantier et nous nous sommes rendu compte de cet arrêt des travaux depuis très longtemps. Et lorsque nous avons tenté de réaliser quelques prises d’images sur le site, nous en avons été empêchés par un homme qui assurait la surveillance des lieux.

A cause de ce énième espoir déçu de la part des dirigeants, désormais une crise de confiance s’est installée entre eux et les populations surtout lorsqu’il s’agit de la pose des premières pierres.

Par ailleurs, récemment lors de notre passage dans la sous-préfecture de Franwalia où la ministre des TP a effectué la pose de la première du projet de réhabilitation des routes sous-préfectorales et communautaires, un autre citoyen n’a pas manqué de nous  exprimer son ras-le-bol face à toutes ces cérémonies de pose première qui n’ont jamais eu de dernières pierres.

 ‘’Il en est ainsi à chaque pose de première pierre, les travaux sont aussitôt abandonnés après. Moi, je ne crois plus en rien dans ce pays’’, a-t-il lancé, l’air dépité.

Revenant sur le cas du projet d’adduction d’eau, nous avons tenté de rentrer sans succès en contact avec Solektra, l’entreprise chargé d’exécuter les travaux, sur le numéro porté sur la plaque descriptive.

En l’absence sur le terrain d’interlocuteur immédiat de la société adjudicataire du projet, nous sommes allés au bureau de l’agence locale de la SEG à Siguiri. Là, nous avons été reçus par le premier responsable de l’Agence, mais celui-ci s’est abstenu de tout commentaire sur ledit projet.  Ce fut le son de cloche chez les autorités préfectorales.

Toutefois, en poussant notre enquête, une source proche du projet nous a affirmés, sous le sceau de l’anonymat, qu’actuellement les travailleurs tirent le diable par la queue. Il a ensuite annoncé que récemment, 10 camions remplis de tuyaux étaient arrivés sur le site mais par la suite, 7  ont rebroussé chemin. Pour quelle destination, notre interlocuteur affirme ne rien en savoir.

A suivre.