Siguiri : Critiqué dans l’exécution d’une décision de justice, un huissier se défend !

04 août 2017 11:11:54
0

L’exécution de l’arrêt de la cour d’appel de Kankan sur la contestation de limite et revendication de propriété domaniale du 6 janvier 2016 fait couler beaucoup d’encres et de salives dans le district de Djelibakoro situé dans la sous préfecture de Bate Nafadji.

Après la matérialisation de la décision de délimitation entre Djélibakoro et Damissakoro, le président du district de Djélibakoro parle d’une mauvaise exécution d’une décision de juriste. Mais l’huissier ayant assuré l’exécution se défend, a-t-on constaté sur place ce jeudi 3 août 2017.

Selon le président du district, Nansini Mamadi Kéita, la décision a été mal exécutée par l’huissier.

« L’arrêt de la cour d’appel de Kankan qui consiste  à appliquer la limite coloniale fixée par Monsieur Henri Paillard à travers l’avenant du 2 juillet 1952, a été mal exécuté par l’huissier qui est venu. La limite devait être le marigot Kokourouni, mais il a fait ce qu’il veut. Nous ne sommes pas du tout favorable ni content c’est une déception totale », a-t-il affirmé.

Cependant, l’huissier de justice ayant procédé à l’exécution de cette décision, Maitre Ousmane Fadiga joint par Guinéenews© dans la soirée, se dit « être fier d’avoir bien exécuté la délimitation ».

« Il parle de récupération d’une somme d’argent c’est sans me connaitre. J’ai une vocation, il y’a eu une décision moi je l’ai exécuté avec sincérité et selon ce qui est prescrit. Mais, avant tout il y’a eu des délégations de Kankan et de Siguiri qui ont participés a l’exécution », a-t-il précisé.

En attendant, la suite de ce dossier, de nombreux observateurs estiment que cette décision de la justice devait calmer la tension qui existe depuis six ans dans la zone.

Affaire à suivre…