Session des lois 2017 : quand l’Assemblée nationale tourne en vide

0

Un mois depuis l’ouverture de la session des Lois 2017, l’Assemblée nationale de la troisième législature tourne en rond dans l’enceinte du palais du peuple sans avancer.
Selon le chronogramme initialement établi, les députés devaient examiner, au cours de cette session, la loi sur la CENI, le nouveau règlement intérieur, le Code des collectivités et la haute cour de justice. Ils avaient jusqu’au 5 juillet pour le faire.
Cependant, plus d’un mois après l’ouverture des travaux, tous les trois points inscrits, initialement, à l’ordre du jour sont dans les tiroirs, sans la moindre explication du premier chef. Une situation, qui agace certains députés, qui n’en peuvent plus.
Pis, au lieu d’aborder les vraies questions, les députés sont contraints d’examiner des conventions et dons, qui ne passent ni en commissions, ni en inter- commissions.
Dès leur atterrissage au secrétariat du parlement, ils sont aussitôt expédiés en plénière.
C’est le cas, par exemple, du prélèvement de 0.2% sur les importations des marchandises au profit de l’Union Africaine ou des vingt millions de dollars pour le renforcement du dispositif sanitaire en Guinée.