SENACIP : Deux ministres devant les étudiants à Kindia

05 novembre 2017 8:08:48
0

La présence de deux ministres de la république ce samedi 5 novembre 2017 à l’université de Kindia n’est nullement fortuite. Elle s’inscrit dans le cadre de la deuxième édition de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix pour animer une conférence débat sur le thème le citoyen dans la construction de la nation, surtout le droit et devoirs du citoyen. Cette rencontre qui se veut responsable s’est déroulée dans l’amphithéâtre Nongo Mansaré devant une panoplie d’étudiants venus de départements différents de cette institution d’enseignement supérieur. Ce, pour accorder une oreille attention aux messages d’Abdoulaye Magassouba, ministre des mines et de la géologie et Maladho Kaba celle de l’économie et finances.

Prenant la parole aux noms de l’ensemble des responsables de cette université, mais également des futurs cadres que sont les étudiants, Dr Cécé Jean Bénemou, vice-recteur chargé des études à saluer l’initiative. « Nous commencerons par remercier les initiateurs de ce projet notamment le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté pour avoir pris une décision pour faire de nous de vrais citoyens, respectueux des lois de la république. Nous devons tous apprendre les bonnes manières, évitons des comportements anodins qui nous amènent dans les couloirs de l’incivisme, chose que nous devons tous bannir, si seulement si nous voulons faire de notre pays un endroit où il fait bon vivre, où les principes de la nation sont respectés », explique-t-il.

Cette démarche des ministres s’inscrit en droite ligne de véhiculer à l’arrière-pays les messages axés sur la citoyenneté à l’occasion de cette semaine nationale, estime le ministre des mines. « Nous avons simplement exhorté les étudiants à être plus engagés dans l’édification d’une nation forte pour la Guinée et cela ne peut se faire s’ils sont des citoyens actifs dans le développement de leurs communautés respectives. Nous avons échangé avec eux et nous avons aussi bien pris en compte de leurs observations et certaines questions qui ont pu être posées ; et nous sommes sûrs  qu’avec ce type d’action initié par le ministère en charge de l’unité nationale et de la citoyenneté, nous pouvons faire passer le bon message pour pouvoir établir un dialogue qui pourra permettre à terme de renforcer l’Etat dans ses actions sur toute l’étendue du territoire », a déclaré Abdoulaye Magassouba.

Au sortir de ce cadre d’échange et de concertation avec les étudiants, la ministre de l’économie et des finances les a exhortés à ne pas s’en tenir seulement à cette semaine, mais affirme-t-elle, la citoyenneté c’est pour toujours. « Chaque jour, on doit avoir le comportement citoyen, on doit essayer de changer les mentalités parce que c’est ce qui est aussi important chez nous et on doit vraiment s’inscrire dans la durée de nos actions. En tant que femme je dirai que les femmes doivent s’impliquer efficacement en tant qu’éducatrices à la base puisqu’on sait que la formation à l’intérieur de nos maisons et au sein de nos familles c’est ce qui fait que justement demain, on sera des citoyens modèles », a affirmé Malado Kaba.

Il faut préciser que ce tête-à-tête entre les deux ministres et les étudiants a connu un engouement de taille pour conférer à cette semaine nationale de la citoyenneté et de la paix tout son éclat particulier dont elle a besoin.