Sécurité maritime: un réseau sémaphorique pour lutter contre la piraterie en Guinée

04 décembre 2017 20:20:54
0

Le ministre d’Etat à la Présidence chargé de la Défense Nationale, Dr Mohamed Diané a présidé ce lundi 4 décembre à la signature du procès-verbal de remise du réseau sémaphorique à la Guinée. La cérémonie s’est déroulée au siège de la Préfecture Maritime à Kaloum, a-t-on constaté sur place.

 

Dans son allocution, le Préfet maritime, El hadj N’Famara Dioubaté a rappelé la mission de son institution qui consiste à coordonner les activités s’effectuant en mer. Pour lui, il s’agit de  la surveillance, le suivi et le contrôle de l’espace maritime guinéen.

«Les chaînes sémaphoriques que nous venons de recevoir vont nous permettre de détecter toute activité de navire en mer et les informations seront aussitôt relayées à la préfecture maritime. Quand nous recevrons des informations des deux sémaphores, nous les analysons avant de prendre toute décision. Désormais, nous avons une vision sur notre espace maritime 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7», a-t-il rappelé.

Prenant la parole, l’Attaché militaire de l’Ambassade de France en Guinée, le Colonel Roland Briane a indiqué que ce projet est un aboutissement d’un projet de plusieurs années qui a commencé depuis 2011 avec la livraison d’un premier Radar et la construction de sémaphores en 2012 à Tamara (Iles de Loos) et à Koundindé (Boffa).

Selon lui,  ces sémaphores permettront à la Guinée de surveiller l’ensemble de ses côtes depuis au nord des îles jusqu’au sud à la frontière de Sierra Léone.

«Ces deux sémaphores sont alimentés chacun par une centrale solaire, ils ont autonomes et peuvent fonctionner 24 heures sur 24. Ils disposent également d’un groupe électrogène en cas d’ensoleillement faible», a-t-il précisé.

Pour sa part, l’Ambassadeur de France en Guinée, Jean-Marc Crosgurin a fait comprendre que l’inauguration de ces sémaphores est le résultat des efforts communs partagés équitablement entre la France et la Guinée. «C’est un souhait du président Alpha Condé exprimé à la France pour soutenir la Guinée afin qu’elle assure le contrôle et la sécurité de son espace maritime notamment les approches du Port Autonome de Conakry (PAC)», a-t-il dit.

Dans son discours de circonstance, le ministre de la Défense Nationale, Dr. Mohamed Diané a fait savoir que la construction de deux sémaphores respectivement à Tamara (Iles de Loos) et à Koundindé (Boffa) répondent aux préoccupations du chef de l’Etat Alpha Condé.

« Exposée à tous les risques et à toutes les menaces qu’engendrent un certain nombre d’activités illicites et illégales en mer, la Guinée devient, à compter de ce jour une référence pour beaucoup d’autres pays côtiers du Golfe de Guinée en se dotant d’un réseau sémaphorique performant, permettant ainsi la montée en puissance de notre jeune institution, la Préfecture maritime », a déclaré le ministre Diané qui a souligné que l’utilisation correcte de cet équipement permettra à la Guinée de lutter efficacement contre l’insécurité maritime, la pêche illicite non déclarée et non réglementée, les pollutions marines, la piraterie, les brigandages, l’immigration clandestine par la mer, etc.