RPG : La coordinatrice Nantou Chérif s’adresse à la diaspora guinéenne (vidéo)

13 août 2017 17:17:49
1

La Coordinatrice nationale du RPG-arc-en-ciel, Hadja Nantou Chérif a présidé ce dimanche 13 août une grande manifestation de l’ensemble des sections de l’extérieur de son parti. Elle avait à ses côtés, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Me Abdoul Kabèlè Camara, le gouverneur de la Banque Centrale, Lounsény Nabé, l’ambassadeur de la Guinée auprès du gouvernement angolais, Djigui Camara et la députée Zalikatou Diallo, a-t-on constaté au palais du peuple de Conakry.

Prenant la parole, le président de la Coordination des sections du RPG-arc-en-ciel de l’extérieur, Mamadi Diakité a rappelé que le peuple de Guinée ne s’est pas trompé en choisissant Alpha Condé comme président. « Depuis son arrivée au pouvoir en 2010, le président Alpha Condé a mobilisé ses concitoyens à sortir la Guinée de l’ornière à travers la construction des infrastructures dans la capitale Conakry tout comme à l’intérieur du pays », a-t-il dit.

En énumérant certains défis relevés par le chef de l’Etat, M. Diakité qui s’exprimait au nom des sections du parti de l’extérieur, a indiqué qu’Alpha Condé a doté le monde agricole guinéen des immenses et d’intrants ainsi que le retour du pays dans le concert des nations. « Nous disons oui pour la continuation des gigantesques œuvres salvatrices qu’a entamé le président de la République le Pr. Alpha Condé », a-t-il déclaré.

Moustapha Sylla, Secrétaire général de la section du RPG d’Angola, quant à lui, a fait savoir que le RPG est un parti sans connotation éthique de même que la Guinée est une et indivisible.

Tout comme son prédécesseur, il a affirmé qu’il y a eu beaucoup d’avancées sur le plan économique et social. « On peut citer entre autres, la stabilité de la monnaie guinéenne, la création des entreprises, la baisse du taux de mortalité infantile à travers la gratuité de l’accouchement par la césarienne (…)», a déclaré M. Diakité.

Plus loin, Moustapha Sylla a invité la jeunesse à ne pas accepter la manipulation car, a-t-il dit, elle est l’avenir de ce pays. « Nous voulons une opposition constructive qui émet des idées pour pouvoir faire avancer notre pays », a déclaré M. Sylla.

Très comblée de joie, la coordinatrice nationale du RPG-arc-en-ciel, Hadja Nantou Chérif s’est adressée à la diaspora guinéenne en ces termes.

« Dans nos combats que nous menons, il y a des initiatives, des maux et des gestes qui nous revigorent et nous motivent davantage. Alors, réaffirmez votre gratitude et votre soutien au champion de notre parti, le Pr. Alpha Condé dans sa délicate et exaltante mission, est une action militante déterminante. Le chef de l’Etat est conscient de votre apport dynamique au processus de développement de notre nation. Et c’est pourquoi, il a mis en place une politique incitative pour vous impliquer dans l’émergence du pays. Beaucoup d’entre vous ont compris mais, ils en restent encore qui hésitent que vous devez inviter à retrouver leur place et leur partition dans le progrès social et économique de la Guinée », a-t-elle précisé.

Plus loin, la marraine de la cérémonie a martelé que la Guinée est une et indivisible, ses fils sont uns et inséparables donc, a-t-elle insisté, quelles que soient les contingences sociopolitique, et économique, « nous travaillons tous pour le rayonnement de notre nation ».

  • CONDÉ ABOU

    Qu’est-ce que notre grande Soeur est en train de dire et qu’est-ce qu’elle attend de la diaspora Guinéenne pour que l’on se compenne ?

    Notre grande Soeur qui a refusé jusqu’ici, de dénoncer la mal gouvernance des entreprises publique et parapubliques, les pillages des finances publiques par des groupes d’individus qui pensent avoir acquis le titre foncier de la Guinée, les marchés publics de gré à gré décriés même par les partenaires au développement, l’absence d’une Haute Cour de Justice dans le pays, l’absence de résultats de l’Agence Nationale de lutte contre la corruption, et que sais-je de plus pour répondre dans le plus politiquement correct possible au discours de la Coordinatrice Nationale du RPG ?

    Toutes choses qui ruinent dangereusement l’image internationale du régime au pouvoir et tout le combat historique mené par le Président de la République !

    Croit-elle vraiment, qu’il y a une seule personne qui refuse de saluer les progrès économiques accomplis par le Président de la République, rien qu’en observant sa capacité et son succès en supprimant pour du bon, la dépendance combien malheureuse du pays des fameuses Centrales thermiques de Tombo I, Tombo II et Tombo III, le souvenir des lugubres guinguettes de Conakry appelés Hôtels, et des misérables infrastructures des capitales régionales ?

    Sommes-nous ingrats devant les acquis du Président de la République et sa contribution pour le progrès economique et le retour rapide du pays sur la scène internationale au cours des 7 dernières années ?

    Non, je ne crois pas que l’on soit dans une logique de falsification du bilan du Président de la République, que vous et nous, avions soutenu à des degrés différents bien entendu, pour qu’il accède au pouvoir en 2010.

    Les éléments d’actifs du Président de la République sont lisibles et indéniables et c’est pourquoi, il faut savoir qu’aucun mal ne lui arrivera par la grâce de Dieu, en bons croyants que nous sommes.

    Ceci dit, Chère grande Soeur, comment peut-on aujourd’hui en 2017, passer par pertes et profits l’esprit et la lettre la Constitution qui lui a permis d’accéder au pouvoir en 2010 et d’entrer dans l’histoire après 40 années de luttes politiques ? Là, est le problème central pour le pays.

    Qui s’opposera à ce que le RPG dirige le prochain mandat présidentiel 2020-2025, s’il présentait un autre candidat et qui arriverait à réunir le suffrage majoritaire à l’issue de la prochaine présidentielle ? Personne ne s’opposera à une autre candidature du RPG, pour la simple raison que ce serait tout à fait légitime.

    Dans un pays enclavé et quasiment désertique comme le Botswana, c’est le même Parti présidentiel qui est au pouvoir depuis 1966, année de l’accession du pays à l’Indépendance, sans que personne ne conteste le résultat des élections dans ce pays !

    C’est pourtant un système multipartite dans lequel, le même Parti (le Parti Démocratique du Botswana, BDP), a gagné toutes les élections présidentielles depuis 1966: Seretse Khama (1966-1980), Quett Masire (1980-1998), Festus Mogae (1998-2008) et l’actuel Président Seretse Khama Ian Khama, qui a remplacé son prédécesseur suite à la démission de celui-ci en Avril 2008, avant d’être élu en Octobre 2009.

    Quoi que l’on dise, le Botswana pourrait facilement passer pour un modèle de réussite économique sur le continent africain. Il a bâti son avenir sur une administration démocratique, stable, compétente et peu corrompue (Transparency International le classe régulièrement comme le pays le moins corrompu d’Afrique), une gestion prudente et un sous-sol riche en diamants (dont il est le troisième producteur mondial) et en minéraux (cuivre, nickel), mais aussi en charbon et pétrole.

    Selon Wikipedia, ce pays, qui lors de son indépendance en 1966 était l’un des vingt-cinq plus pauvres du monde, se classe désormais parmi les plus prospères du continent.

    Voici un pays à régime multipartite stable, sorti de la misère avec un revenu per capita plus de 5.000 US Dollars actuellement, des réserves de change couvrant 19 mois d’importation à la Banque Centrale, et une inflation d’à peine 3 pour cent l’an et un deficit budgétaire du même ordre.

    Il s’agit du seul pays au monde qui a pu afficher, lors de la période 1970-2000, une croissance annuelle moyenne de près de 9 % ; il est en outre le seul pays avec le Cap-Vert en 2007, les Maldives en 2011 et les Iles Samoa en 2014 à être sorti du groupe des pays les moins avancés, en 1994.

    Conclusion:

    Chère grande Soeur, que voulez-vous que l’on vous dise après votre discours politique si courtois ? Le RPG veut-il nous faire croire que la meilleure façon de rendre service au Président de la République, est de lui dire d’ignorer la Constitution Guinéenne, et de prendre les baillonnettes pour s’inscrire dans des agendas obscurs et aléatoires pour la stabilité politique du pays ? Si tel est le cas, cela est inacceptable pour le bon sens et pour la stabilité politique du pays.

    Même le Président de la République ne vous suivra pas, pour la bonne raison que lui même avait refusé de “marcher sur les cadavres” en 1993, pour contester sa défaite à la présidentielle de cette année-là, alors qu’il pouvait bien le faire avec la certitude d’être entendu par une bonne partie de l’Armée Nationale.

    Le RPG dispose de tellement de hauts Cadres politiquement redoutables et efficaces et une base électorale fidèle et combative, qu’il pourrait trouver énormément de candidats de taille pour le représenter aux élections de 2020 !

    La Constitution Guinéenne ne demande pas mieux, puisqu’elle est claire et net sur ce qui devra gouverner le fonctionnement du pays. C’est une Constitution intouchable. Si quelqu’un tente de la changer, tout s’ecroulera lamentablement dans ce pays et de cela, vous pouvez en être certains.

    Grand merci Chère Grande Soeur, pour la courtoisie de votre discours politique et pour tout le respect qui vient de marquer sa tonalité.

    Dieu bénisse la Guinée et notre Chère Grande Soeur, et qu’Il vous inspire pour le bien de millions de compatriotes. Amen.