Revue de presse: incendie au Camp Alpha Yaya, visite du président Ouattara, crise sociale…

30 octobre 2017 18:18:02
0

L’incendie au camp Alpha Yala Diallo, la visite du Président ivoirien Alassane Ouattara, les agitations sociales dans le pays, la gouvernance Alpha Condé, sont entre autres titres qui ont marqué l’actualité la semaine écoulée.

‘’Face à l’agitation sociale : le pouvoir manie la carotte et le bâton’’, titre l’hebdomadaire ‘’L’Indépendant’’ parlant des différentes manifestations sociales qui se sont succédé dans tout le pays, de la Basse Côte en Guinée Forestière. ‘’ C’est comme si les remous qui ont paralysé la préfecture de Boké, durant le mois de septembre dernier, avaient eu un effet de contagion sur d’autres préfectures de la Guinée, notamment Kérouané et Beyla, situées dans le sud-est du pays, où les populations ont battu le pavé respectivement les 9 et 18 octobre dernier,  pour réclamer l’amélioration de leurs conditions de vie, l’accès aux services sociaux de base et aux infrastructures’’, fait remarquer le journal. Notre confrère dénonce le fait que ‘’le pouvoir Alpha Condé répond à  cette situation sociale massive, par la répression des manifestants, dont la plupart  sont molestés et jetés dans des prisons, tout en promettant aussi de faire face aux revendications des populations’’. ‘’L’Indépendant’’ estime que ‘’le pouvoir se montre  donc très habile dans le maniement de la carotte et du bâton, pour venir à bout des remous sociaux qui gagne de plus en plus les provinces intérieures’’.

‘’Haro sur les fausses Promesses ! ‘’, titre le journal satirique ‘’Le Lynx’’, parlant des mêmes événements. ‘’Le malaise continue en Haute Guinée et en Guinée Forestière. Après les récentes manifs de Boké, Kamsar rte Kolaboui  (Basse Guinée ), Kérouané  (Haute Guinée ), le 18 octobre, le ton est monté dans la buisson de Beyla  (région forestière ), à 135 km au sud-ouest de N’Zérékoré, le chef lieu de la région forestière. Des jeunes de Beyla-centre, très en colère, sont descendus dans les ruelles poussiéreuses du coin pouf réclamer, comme leurs voisins de Kérouané, l’amélioration de leurs conditions de vie et la réalisation des promesses faites par le Prési Alpha Grimpeur lors de la campagne présidentielle de 2015. Lors du scrutin -là, Beyla avait offert ah RPG-ARC-EN-CIEL et à son candidat Alpha Grimpeur,  106,727 voix des 128,37% des suffrages. Ce qui a donné à des promesses genre bidon’’, relate ‘’Le Lynx’’.

‘’Gouvernance Alpha Condé : Le ver est dans le fruit’’, titre de son côté ‘’Le Démocrate’’, expliquant que ‘’le régime actuel est de plus en plus confronté à des convulsions sociopolitiques qui se multiplient aussi bien dans la capitale, que dans les préfectures intérieures. C’est comme si l’on assistait là à un effet boule de neige des événements qui avaient paralysé la région minière de Boké, il n’y a pas encore longtemps. Le RPG Arc-en-ciel lui, voit, de la manipulation derrière ces révoltes populaires qui, aux yeux du parti au pouvoir n’ont pas leur raison d’être, étant donné que la Guinée d’Alpha Condé est comme un pays de cocagne’’. Pour ‘’Le Démocrate’’,  des événements qui avaient mis à mal le pouvoir de Lansana Conté, dont la maladie, l’avait éloigné des affaires de l’Etat, au profit d’un entourage constitués de prébendiers ; c’est le fait de vivre une situation de déshérence qui avait incité les populations à la révolte. L’hebdomadaire conclu que dix ans après , et malgré l’avènement d’un président ‘’démocratiquement’’ élu, la Guinée est toujours confrontée à ses vieux démons que sont la mauvaise gouvernance économique et politique. Comme pour dire que le ver est encore dans le fruit’’.

‘‘’ Alassane Ouattara et Alpha Condé en «marche» pour l’avenir de l’Afrique’’, titre ‘’Le Populaire’’ pour parler de la visite du président ivoirien en terre guinéenne. ‘’Côté cour, la visite du président Alassane Ouattara effectuée jeudi 26 octobre 2017, était axée sur le renforcement des liens d’amitié et de coopération avec la Guinée. L’hôte du président Alpha Condé a été loquace en le félicitant «pour l’important travail qu’il est en train de faire pour le continent». Ouattara a souligné que «pendant cette année 2017», Condé «a fait un travail exceptionnel pour l’Union africaine et tous les pays du continent, la visite du président Alassane Ouattara effectuée jeudi 26 octobre 2017 était axée sur le renforcement des liens d’amitié et de coopération avec la Guinée’’, relate notre confrère. ‘’Le président Condé a, quant lui, planché sur le projet de monnaie unique de la Cédéao en 2020. Et face aux européens, Condé promet démontrer à Abidjan «que les Africains sont mûrs et quelles que soient les divergences», ils vont «marcher» ensemble pour leur «avenir», ajoute le journal.

‘’La Lance’’ est revenu de son vote sur ‘’Les dits et les non dits des explosions’’, ayant provoqué un incendie au camp Alpha Yala Diallo. Après un détail sur l’incendie et les moments de frayeur traversés par les populations riveraines, ‘’La Lance’’ parle de sale temps pour les journalistes.  ‘’Dès la levée du soleil, des journalistes se sont rendus au bataillon spécial de Conakry  (Camp Alpha Yaya Diallo), pour constater les dégâts. Ils en ont eu pour leur compte. Ils ont été empêchés d’avoir d’accès aux lieux du sinistre par une farouche opposition des hommes en tenue militaire. Ceux qui ont eu accès à l’intérieur du camp, quatre parmi eux qui travaillent pour Espace TV et Gargan TV ont été interpellés  pour quelques heures, avant d’être auditionnés et libérés. Mais à condition qu’ils ne diffusent aucune image sur leur télévision.  La leçon semble avoir été bien retenue. Mais le problème, lui, demeure plus brûlant que jamais’’, révèle ‘’La Lance’’.

L’hebdomadaire ‘’Nouvelle Élite’’ s’est intéressé de son côté au procès du journaliste Mohamed Koula Diallo, notamment sur le cas d’un ‘’avocat de l’UFDG au centre d’une polémiques’’. ‘’A l’ouverture des audiences du procès sur le meurtre du journaliste Mohamed Koula Diallo lundi 23 octobre au Tribunal de première instance de Dixinn, un avocat de la défense a été au centre de la polémique.  Il s’agit de Me Alseny Aissata Diallo, avocat de l’Union des Forces Démocratique de Guinée  (UFDG) qui avait été accusé par Bah Oury d’avoir assisté à la réunion préparatoire à l’assassinat du journaliste Elhadj Mohamed Koula Diallo le 5 février 2015 aux abords du siège de l’UFDG’’. Une accusation, ajoute Le journal, que la partie civile au procès à fait ressurgir pour contester la présence de cet avocat, étant donné qu’il était cité à comparaître au procès en tant que témoin. ‘’Mais, à l’arrivée, le tribunal a maintenu Me Alseny Aissata Diallo dans son costume d’avocat’’, mentionne ‘’Nouvelle Élite’’.  A la semaine prochaine !