Rétrospective : le consensus de Hangzhou devrait continuer à piloter la marche de l’économie mondiale

07 juillet 2017 11:11:47
0

People’s Daily, partenaire de Guinéenews

Les 7 et 8 juillet, le 12e Sommet des dirigeants du Groupe des Vingt (G20) se tiendra à Hambourg, en Allemagne.

Il va se dérouler dans le contexte d’une économie mondiale encourageante. Selon les dernières prévisions du FMI, l’économie mondiale va en effet connaître une croissance de 3,5% cette année et de 3,6% l’année prochaine, un chiffre supérieur aux prévisions précédentes. Les analystes ont souligné si ces objectifs sont atteints cette année, ce sera la première fois que, depuis nombreuses années, tous les membres du G20 enregistrent une croissance économique positive.

«Le sommet de Hangzhou l’année dernière a eu lieu dans l’ombre de la récession économique mondiale et du protectionnisme. A l’époque, les perspectives de la reprise économique étaient en général pessimistes, on s’inquiétait beaucoup de ne pas pouvoir trouver de réponse efficace. A l’initiative de la Chine, le consensus de Hangzhou a en offert une solution tout en proposant une série de mesures politiques pour promouvoir la reprise économique mondiale et la poursuite d’une croissance inclusive et durable », a dit aux journalistes Gu Qingyang, professeur associé à l’Ecole de politiques publiques Lee Kuan Yew School de l’Université nationale de Singapour.

Au Sommet de Hangzhou, le Président Xi Jinping a présenté l’idée de construire ensemble une économie innovante, ouverte, connectée et inclusive pour résoudre les problèmes considérables que connaît l’économie mondiale. Dans son essence, cet appel consiste en l’esprit d’innovation, d’ouverture, de connexion et d’inclusion. L’objectif est de faire en sorte que la croissance et le développement bénéficient à tous les pays et à tous les peuples.

«Le Sommet de Hangzhou est parvenu à un consensus large et important et a joué un rôle moteur pour la reprise économique mondiale », a pour sa part confié aux journalistes Duncan Freeman, chercheur à l’Institut Chine-Europe de Bruxelles, en Belgique.

Cette année, la croissance de l’économie chinoise a poursuivi son rythme dans la continuité de l’année dernière. Au premier trimestre, le PIB de la Chine a progressé de 6,9%, ce qui a marqué un bon début. Duncan Freeman estime que, face aux performances économiques solides de la Chine, il est raisonnable de voir avec optimisme l’avenir de l’économie mondiale.

Certains experts estiment que la Chine, a délivré un signal positif à la communauté internationale pour renforcer la confiance dans le marché mondial tant sur le plan intérieur avec sa réforme structurelle de l’offre que sue le plan international avec la construction de l’initiative « la Ceinture et la Route »,

Dans un entretien, Zivadin Jovanovic, président du Forum de Belgrade pour un monde d’égalité, en Serbie, a pour sa part souligné que le rapport de force international a changé et que le modèle actuel de gouvernance économique mondiale est dépassé. Comme l’a préconisé le Président Xi Jinping, il faut travailler ensemble pour construire une structure de gouvernance équitable et efficace pour la gestion financière mondiale et maintenir la stabilité de l’économie mondiale.

De son côté, la chancelière allemande Angela Merkel a déclaré que le thème et les résultats du Sommet de Hangzhou sont en accord avec l’idée du Sommet de Hambourg. L’Allemagne est engagée maintenant dans la mise en œuvre des plans d’action en la matière. George N. Tzogopoulos, chercheur à l’Institut européen des hautes études internationales de Nice, en France, a quant à lui déclaré que le Sommet de Hangzhou et le Sommet de Hambourg partagent les mêmes racines. Selon lui, le Sommet de Hangzhou a proposé de nombreuses idées constructives, qui feront écho au Sommet de Hambourg et deviendront un plan d’action à mettre en œuvre. Du Sommet de Hangzhou au Sommet de Hambourg, les gens peuvent non seulement ressentir la puissance de la Chine dans sa contribution à l’économie mondiale, mais ils vont aussi partager l’idée chinoise de la construction d’un système de gouvernance mondial plus juste et plus équitable.

(Pei Guangjiang, Zhang Mengxu, Yu Yichun, Ren Yan, Yuan Jirong, Li Yingqi et Zhang Xiaodong, journalistes au Quotidien du Peuple)