Renforcement de la sécurité frontalière: le Représentant Spécial de l’ONU au Liberia chez le ministre Diané

11 mai 2017 17:17:00
1

Le ministre guinéen de la Défense, le docteur Mohamed Diané a reçu ce jeudi 11 mai le Sous-secrétaire général de l’ONU et Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Liberia, Farid Zarif. Au menu de leurs échanges, le renforcement de la paix et de la sécurité au Liberia qui organise le 10 octobre prochain son élection présidentielle, a appris Guinéenews.

 Selon notre source, le diplomate onusien et le ministre d’Etat auprès de la Présidence chargé de la Défense ont notamment discuté des questions de sécurité le long de la frontière guinéo-libérienne. Le ministre Diané a rassuré de sa disponibilité et de celle de la Guinée à accompagner le Liberia voisin pour le bon déroulement de ces échéances électorales «La stabilité du Libéria stabilise la Guinée », a déclaré Dr. Diané.

Farid Zarif a, pour sa part, exprimé  les remerciements de la communauté internationale à la Guinée pour ses bonnes relations avec le Liberia. Chose qui d’une manière générale, a-t-il indiqué, permet de contribuer à la promotion et à la consolidation de la paix dans la sous-région. En outre, les discussions entre les deux hommes ont porté sur la fin du mandat et du retrait des forces onusiennes du Libéria prévu fin 2017. 

Il faut, par ailleurs, souligner que l’actuelle présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf ne pouvant se représenter en 2017 après avoir brigué deux mandats, devra soutenir la candidature de son Vice-président septuagénaire, Joseph Boakai contre l’ancien star du cuir rond, Georges Weah qui est, lui, âgé de 49 ans.  

  • La question de la sécurité de la sous région relève de l’unité fédérale d’Afrique. Je trouve ça très gênant que des gens viennent rappeler aux dirigeants leurs droits sécuritaire, sachant que le continent africain est en plein débat, pour trouver des solutions pour la sécurité globale du continent africain. Très malheureux de voir à chaque fois, les autres se préoccuper de la sécurité des citoyens en Afrique à la place des gouverneurs. Nous n’avons pas à faire sur ordre de l’onu, mais sur notre propre prévoyance de la sécurité du peuple africain. J’espère que les rencontres vont s’élargir au niveau de la défense et de la sécurité des états africains dans la solidarité et l’unité. Que marigui mengue bénisse le continent africain.