dimanche, 26 mars 2017, 05:22 GMT

A quelques heures de leur rencontre avec le président Alpha Condé, des membres de l’inter-centrale syndicale de l’éducation (SLECG /FSPE) se sont retrouvés ce mardi 14 février à la Bourse du Travail à Kaloum.  Au sortir de la rencontre, ils ont vertement fustigé cette initiative du chef de l’Etat qu’ils accusent de jouer à la politique de ‘’diviser pour régner’’.

 

Parlant de leur grève qu’ils ont décrétée depuis le 6 février dernier, les syndicalistes se disent satisfaits du bon déroulement de leur mouvement sur le plan national non sans décolérer contre le chef de l’Etat et son ministre en charge de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

 

Nous vous livrons ici le contenu de la déclaration ayant sanctionné leur réunion de ce mardi à la Bourse du travail. Lisez :

 

Intersyndicale de l’Education FSPE / SLECG

INFO N° 06

 

BARRONS LA ROUTE A L’INTIMIDATION ET A LA DIVISION !

 

L’intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG demande auxCellules de base à travers le pays de tenir bon malgré les intimidations de toutes sortes.

 

L’intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG félicite et encourage tous les Travailleurs du système Educatif de la réussite à 100% de notre mouvement de grève sur tout le territoire national.

 

L’Union régionale de Labé FSPE/SLECG informe de la création d’une page Face book (greveeducation2017slecg/fspe) et demande de l’alimenter par des photos prises au niveau de chaque région.

 

L’Intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG fustige le comportement du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique qui menace les Homologues des Universités à se présenter sinon il va retirer leurs dossiers à la Fonction Publique.

 

Nous demandons à certains collègues de l’Université de Sonfonia et de l’Institut de Journalisme de Kountia d’entrer dans les rangs en respectant le mot d’ordre de grève.

 

Nous constatons avec regret que, Monsieur le Président de la République veut utiliser la « politique  de diviser pour régner » en invitant à la prochaine rencontre d’autres structures syndicales non concernées par la présente grève,cette démarche compromettrait la nature des débats. 

 

Par conséquent, nous exigeons que l’invitation soit réservée exclusivement à L’intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG et à leurs Centrales d’affiliation CNTG – USTG. 

   

L’intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG sait compter sur la mobilisation de ses militants et de ses  sympathisants  jusqu’à la victoire finale.

 

Les Secrétaires Généraux  des Bureaux Nationaux de l’intersyndicale de l’Education FSPE/SLECG restent les seules références valables pour la levée ou la suspension du mot d’ordre de grève.

 

La grève continue tenons bon.

 

« Ensemble nous vaincrons ! »

 

Conakry le 14 Février 2017 

 

 

Sékou Sanoh

Conakry, Guinée 224-664-35-11-21

Sékou Sanoh