dimanche, 26 mars 2017, 17:01 GMT

labe1Il s’agit de la mosquée de Douka Ghoguéyabhé, fondée vers 1755 (soit quelques heures seulement avant le lancement des travaux de construction de la grande mosquée de Labé), selon les sages et notables du Foutah Djallon. Le financement pour son extension a été mobilisé grâce à la détermination des ressortissants du district de Douka Ghoguéyabhé, dans la sous-préfecture de Diari (préfecture de Labé) qui, par ce geste, se sont donné la main pour redorer le blason de cette Maison de Dieu qui fait partie des plus vieilles de la Guinée et l’une des huit premières du Foutah Djallon, a appris Guinéenews.

 

 

labe3Suite à la réactivité des ressortissants par rapport à cette levée de fonds, les travaux d’extension de la mosquée de Douka ont effectivement été lancés ce lundi 06 février 2017, en présence de  toutes les autorités administratives et religieuses de la région de Labé. El Hadj Souleymane Diallo, notable du district, revient ici sur la genèse de la mosquée : « cette mosquée est l’une des plus vieilles de la Guinée. Elle fait partie des huit premières mosquées du Foutah Djallon. À l'époque, c’est à Timbo qu’on déposait les demandes d’autorisation de construction d’une mosquée. C’est là-bas que le fondateur de notre village a orienté sa demande qui a été acceptée par l’imam de Timbo. Elle a été construite par Thierno Ibrahima Ghogué communément appelé Thierno Mo Douka. C’est dans sa lutte pour l’émancipation de l’islam qu’il est venu s’installer à Douka ici », explique-t-il.

 

Selon toujours les notables de Douka, il a fallu attendre Janvier 1980, avec l’implication effective de l’Inspecteur régional de la Ligue islamique d’alors en l’occurrence, feu El Hadj Thierno Abdourahmane Bah (ancien imam ratib de Labé) pour que cette maison de Dieu fasse peau neuve pour la première fois depuis sa création. « Cette mosquée, une petite case en paille, est devenue un petit bâtiment couvert en tôle. Maintenant, c’est une dalle. Dans l’avenir ça sera plus que ça », souhaite El hadj Alpha Oumar Diallo.

 

Présent à la cérémonie, l'Inspecteur régional de la Ligue islamique de Labé, El Hadj Thierno Mohammadoul Badrou Bah, a précisé : « si tu regardes cette mosquée, tu te diras qu’elle est petite, mais quand tu jettes un regard sur son historique, tu comprendras que c’est une grande mosquée. Elle fait partie des plus anciennes du Foutah Djallon.»

 

Par ailleurs, le coût global des travaux d’extension, est estimé par Oularé Alhassane, l’architecte du chantier, à un milliard huit cent millions de francs guinéens. « Le travail consistera d’abord  dans un premier temps à démolir carrément l’ancienne mosquée, que vous avez vue ici ; ensuite, reconstruire une autre plus moderne. C’est une mosquée d’environ 16 mètres sur 15 de large et puis à étage. Sa capacité d’accueil sera de 600 places, 200 places pour les femmes et 400 pour les hommes. Le délai d'exécution est d’environ cinq à six mois, selon la disponibilité des moyens avec un coût global d’environ un milliard huit cents millions de francs guinéens » déclare-t-il.

 

De son côté, le gouverneur de Labé, Sadou Keita, a livré ses sentiments: « je me plairais d’être régulièrement à côté des notables et des chefs religieux pour apporter notre modeste contribution au rayonnement de l’islam. L’islam apporte la paix, la cohésion, la solidarité, le travail et l’amour du prochain. Alors, quand c’est l’islam, nous nous engageons. Donc, je suis très heureux d’être à Douka aujourd’hui au démarrage des travaux d’agrandissement de la grande mosquée du village », a souligné le gouverneur de Labé.

 

Des cadres et députés de Labé et Lélouma ont entre autres honoré de leur présence ladite cérémonie qui s’est tenue à environ quarante kilomètres du chef-lieu (Labé).

 

Alaidhy Sow

Labé, Moyenne Guinée

Alaidhy Sow