jeudi, 30 mars 2017, 02:35 GMT

Le vol des engins à deux roues en l’occurrence des motos dans la commune urbaine de Kankan, devient récurrent avec une ampleur effrayante ces temps-ci. Et ce qui  est inquiétant pour plus d’un citoyen à Kankan, c’est la témérité des voleurs qui, désormais agissent avec diverses modes opératoires, y compris le braquage pour dérober les motos.

 

 

Désormais, outre les lieux publics (mosquées, écoles, hôpitaux, etc.), ceux sont des domiciles privés qui sont dans la ligne de mire des malfrats. En moins d’une semaine, c’est une dizaine de motos pour la plus part de marques TVS, JIVE, des BOXER et autres KTM, qui ont été volées dont 4 à la fois dans une concession au quartier Bordo-Hamdalaye, le mardi dernier.  

Par rapport aux causes de cette recrudescence du phénomène de vol des motos à Kankan, plusieurs témoignages accusent le manque d’emploi auquel s’ajoutent les ambitions démesurées des jeunes à se faire facilement de l’argent. Chose qui fait entraîner plusieurs jeunes dans des activités illicites dont le vol, la vente et ou la consommation des stupéfiants, expliquent certains sociologues en parlant des origines de ce phénomène.

Sur le cas précis du vol des motos, nombreux sont des citoyens qui croient à l’existence d’un vaste réseau de trafiquants de motos ayant des ramifications hors des frontières guinéennes.

La montée de ce phénomène à Kankan, traduit sans doute l’impuissance des  services de sécurité qui manquent de façon criarde des moyens logistiques mais aussi de personnel nécessaire pour pouvoir assurer leur rôle régalien, celui de protéger les citoyens et leurs biens.

 

Amadou Timbo Barry

Correspondant à Kankan, Haute Guinée.

Amadou Timbo Barry