Recensement biométrique additionnel: plus de 86 mille agents concernés par l’opération

10 novembre 2017 20:20:47
0

Le ministre de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration, Billy Nankouman Doumbouya, a procédé ce vendredi 10 novembre à Conakry au lancement de la seconde phase de l’opération de recensement et d’identification biométrique, a-t-on constaté sur place.

Après  avoir suivi le premier fonctionnaire qui a effectué son enrôlement, Billy Nankouman Doumbouya a affirmé que l’opération ne concerne que les fonctionnaires nouvellement recrutés et ceux qui étaient absents lors du premier recensement pour des raisons justifiées liées à la santé ou encore au détachement.

«Il vous souviendra que dans le cadre de l’assainissement du fichier de la Fonction Publique dans le but de maîtriser les effectifs et la masse salariale, le gouvernement, avec l’appui de la Banque Mondiale (BM) en 2014, avait fait une grande opération de recensement et d’identification biométrique. A l’époque, l’Etat a économisé près de 30 milliards de nos francs pour le Trésor», a-t-il rappelé.

Avec un résultat probant, a dit le ministre Doumbouya, le Gouvernement  s’est à nouveau engagé à reprendre l’opération en 2017. C’est-à-dire une opération de recensement additionnel. Pour lui, le résultat sera plus encourageant et satisfaisant. «Quand nous allons finir cette opération, nous verrouillerons tout le système pour faire en sorte que le recensement soit un terme au lieu que nous fassions des assainissements qui coûtent très cher. Alors une fois verrouillé, aucun fantôme ne pourra être dedans», a-t-il promis, avant d’annoncer que la même opération débutera à l’intérieur à partir du 15 novembre 2017.

Au sortir de la salle, l’inspecteur général de l’Administration publique et par ailleurs chef du projet portant sur l’opération de recensement et d’indentification additionnelle, Dioumé Camara, a déclaré que l’opération va toucher 55 222 fonctionnaires retraités, 12 232 contractuels temporaires et 18 695 fonctionnaires en attente d’enrôlement. Donc un total de 86 149 personnes concernées par  l’opération de recensement additionnel.

Lire vidéo: