Projet Booster les compétences jeunes: le ministre Naïté préside la 5ème réunion du Comité d’orientation

12 juillet 2017 20:20:51
0

La cinquième réunion du Comité d’Orientation Stratégique (COS) du projet Booster les Compétence pour l’Employabilité de la Jeunesse (BOCEJ) s’est tenue ce mercredi 12 juillet sous la présidence du ministre de la Jeunesse, Moustapha Naïté, a-t-on constaté sur place.

 Au sortir de la salle, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi Jeunes a rappelé devant les médias que le comité dont il assure la présidence, se retrouve après chaque semestre pour statuer sur l’évolution du projet qui concerne les jeunes au niveau de leur qualification afin qu’ils soient plus aptes pour avoir un emploi sur le marché du travail. «L’un des objectifs de ce projet est de créer un environnement propice devant permettre aux jeunes de pouvoir trouver l’emploi», a-t-il indiqué.

S’exprimant sur les travaux de cette cinquième réunion, le ministre Naïté a fait comprendre que les différentes composantes dudit projet ont été minutieusement évaluées avant d’afficher toute sa satisfaction

Membre du COS du Projet BOCEJ, le ministre de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises, Boubacar Barry, a affirmé qu’à travers cette action, le Gouvernement a mis en avant une politique favorisant la création d’emplois pour les jeunes même si, a-t-il reconnu, le secteur le mieux indiqué est celui du privé.

«Ce projet va favoriser à l’amélioration des compétences et la formation des jeunes. Il va également permettre aux jeunes formés dans les entreprises de s’insérer très facilement  dans un environnement de travail », a-t-il ajouté.

Interrogé, Thierno Iliassa Baldé gestionnaire du projet, a annoncé que d’ici le mois de septembre 2017, les premiers jeunes formés au nombre de 2 800, seront placés dans les entreprises pour des stages de formation. «Pour le moment, nous avons une liste de 150 entreprises. Le processus de sélection est très complexe. Car, nous nous ne contentons pas seulement des dires des entreprises qui viennent vers nous. C’est nous-mêmes qui partons toucher du doigt les réalités. C’est-à-dire, regarder le dispositif de l’entreprise afin de voir si elle a besoin des jeunes», a-t-il expliqué avant de préciser que la moitié des jeunes étant à Conakry, la priorité sera accordée aux jeunes de l’intérieur du pays.

Il faut par ailleurs signaler que le ministre du Travail, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, également membre du Comité d’Orientation Stratégique  du projet Booster les Compétence pour l’Employabilité de la Jeunesse et Porte-parole du gouvernement, Albert Damantang Camara  était aussi présent à cette réunion.