Les premières pluies font plusieurs dégâts à Lélouma : la radio rurale en paie les frais

08 mai 2017 19:19:04
0

Annoncée en retard cette année par rapport aux années précédentes, la pluie qui s’est abattue, dimanche après-midi, a causé des dégâts matériels considérables à Lélouma, ville située à 66 Km de Labé.
Tout a commencé aux environs de 15h lorsque des vents violents accompagnés d’une rafale de pluies ont soufflé partout dans la ville. Semant ainsi la peur et la panique chez les populations. Ces vents et pluie s’intensifiant au fur et à mesure que le temps passait.
Conséquence, des maisons, des boutiques ont été décoiffés entrainant de loin tôles et chevrons. Abdoulaye Diallo était dans un café tout près d’une boutique dont la moitié de la toiture a été emporté
« J’étais assis avec des amis sur la terrasse de notre café quand le vent s’est intensifié et nous avons fui pour nous abriter ailleurs. Et c’est là que j’ai aperçu par la porte de derrière les tôles s’envoler. Heureusement personne n’as été blessé », a-t-il expliqué.
La peur était totale et se lisait encore sur les visages de plus d’un habitant de Lélouma. Interrogée, une femme, la soixantaine, raconte son calvaire : « j’étais dans le salon lorsque brusquement j’ai entendu un bruit assourdissant, je me suis précipitée dans la chambre, à ma grande surprise j’ai vu un tas de tôles dans le lit où était couché notre malade. Mais par la grâce de Dieu il n’avait aucune blessure », a-t-elle ajouté.
Heureusement, il n’ya pas eu de perte en vies humaines au centre ville. A Djinkan aussi, un quartier de la commune urbaine, une autre maison a été décoiffée. A Hansaguéré et à N’dantari toujours dans la commune urbaine, sept maisons ont été décoiffées.
De même, dans la sous-préfecture de Balaya située à environs une dizaine de kilomètres du centre ville, ou encore dans le village de Dioofo, la tornade aurait décoiffé neufs maisons, nous a-t-on rapportés.
La radio rurale locale n’a pas été épargnée. Un petit pylône qui se tenait juste derrière la cour a cédé sous l’effet du vent et est tombée sur la toiture du bâtiment principal. Perçant ainsi les tôles et qui laisse suinter l’eau dans le bureau.

Abdourahmane Barry, correspondant de Guinéenews à Lélouma