Pour une nouvelle vision de la coopération en Asie-Pacifique après 2020

11 novembre 2017 12:12:42
0

(Document transmis par Le Quotidien du Peuple, partenaire de guineenews.org)

Lors de la deuxième réunion informelle des dirigeants de la Coopération économique Asie-Pacifique (APEC) à Bogor, en Indonésie, en 1994, les dirigeants des diverses économies ont publié la « Déclaration de résolution conjointe des dirigeants économiques de l’APEC » (dite « Déclaration de Bogor »), qui a notamment proposé pour objectif que « Les membres développés puissent bénéficier avant 2010 et les membres en développement avant 2020 de la libéralisation du commerce et de l’investissement », plus connu sous le nom d’« Objectifs de Bogor ».

Depuis plus de 20 ans, malgré les différents niveaux de développement et d’ouverture économique des membres de l’APEC, les Objectifs de Bogor ont, en tant que guide pour tous, permis d’obtenir un certain nombre de résultats concrets dans la réduction des droits de douane, l’élimination des obstacles au commerce, la libéralisation et la facilitation des investissements et du commerce et d’autres domaines. Dans la région Asie-Pacifique, le commerce des marchandises a quadruplé, les investissements étrangers et les investissements à l’étranger ont été multipliés par six, le niveau de vie des populations a été considérablement amélioré et les relations économiques et commerciales entre les membres sont devenues plus étroites.

Alors que les Objectifs de Bogor vont expirer en 2020, quel sera le nouveau plan pour le nouvel objectif de l’APEC après 2020 ? L’APEC présentera-t-elle un nouveau look et une nouvelle attitude pour aller de l’avant ? Les membres de l’APEC doivent d’urgence travailler ensemble pour trouver les réponses.

Il y a trois ans, la Chine a accueilli la 22e réunion informelle des dirigeants de l’APEC, apportant une contribution importante au développement à long terme de l’APEC. La réunion 2014 de Beijing de l’APEC avait également marqué le 25e anniversaire de la création de l’APEC et le 20e anniversaire des Objectifs de Bogor. Lors de la réunion, Président Xi Jinping avait souligné que l’APEC est une grande famille, qui a construit une structure économique ouverte en Asie-Pacifique, caractérisée par l’innovation et le développement, une croissance connectée et des intérêts convergents, conforme aux intérêts communs de tous les membres. Pour atteindre ces objectifs, les économies de l’Asie-Pacifique ont besoin de travailler ensemble pour créer dans cette région des relations de partenariat marquées par la confiance mutuelle, la tolérance, la coopération et le partenariat gagnant-gagnant, ce qui donnera une nouvelle impulsion au développement économique dans la région Asie-Pacifique et dans le monde.

Sous les auspices et l’élan de la Chine, la réunion des dirigeants a adopté divers documents majeurs comme « Construire ensemble un Partenariat en Asie-Pacifique tourné vers l’avenir – Déclaration du 25e anniversaire de l’APEC » « Feuille de route de Beijing pour la promotion de la réalisation d’une Zone de libre-échange en Asie-Pacifique par l’APEC », « Plan directeur pour l’interopérabilité au sein de l’APEC (2015-2025) » « Consensus de l’APEC pour l’innovation, le développement, la réforme et la croissance économiques ». A cette occasion, Président Xi Jinping a proposé le concept du Rêve de l’Asie-Pacifique, un partenariat en Asie-Pacifique basé sur la confiance mutuelle, la tolérance, la coopération et le gagnant-gagnant, qui constitue une richesse spirituelle importante pour la coopération au sein de l’APEC. L’APEC a identifié les domaines prioritaires de la coopération dans la Zone de libre-échange en Asie-Pacifique, comme l’interopérabilité, les réformes structurelles, l’innovation et le développement, etc. élargissant le programme de coopération de l’APEC. Ces réalisations marquantes ont jeté les bases du cadre de coopération à long terme en Asie-Pacifique.

De même, le travail de suivi des principales réalisations de la réunion de Beijing a fait des progrès positifs. En 2016, l’APEC a finalisé les recherches sur la stratégie collective de la Zone de libre-échange en Asie-Pacifique, adoptant la « Déclaration de Lima sur la Zone de libre-échange en Asie-Pacifique » et décidant de formuler un plan pour la construction de cette zone. Par le biais de diverses initiatives liées à la zone de libre-échange, comme le dialogue politique ou l’échange d’informations, les économies de l’APEC ont également renforcé des capacités de la zone et fait progresser le consensus en son sein. Grâce aux efforts de toutes les parties, l’interconnexion de la coopération pragmatique est en plein essor, la connexion de la chaîne d’approvisionnement en Asie-Pacifique s’est accélérée, et les divers mécanismes mis en avant par la Chine comme le réseau modèle de ports électroniques en Asie-Pacifique ou le réseau de services portuaires de l’APEC fonctionnent. De même, les membres de l’APEC ont accru leurs investissements dans la réforme et l’innovation et, cette année, un cadre de coopération pour la facilitation du commerce électronique transfrontalier et une feuille de route pour la coopération économique dans le numérique et l’Internet ont été formulés, favorisant activement la coopération pragmatique, le partage d’expériences et le renforcement des capacités, obtenant des résultats remarquables.

Cette année, le Vietnam, pays hôte, formulera une vision pour la coopération après 2020, qui constituera un agenda majeur, organisera des séminaires d’échanges et encouragera la mise en place d’un groupe spécial chargé de la rédaction de rapports pour 2020 -avant l’expiration des objectifs de Bogor- afin de trouver un accord sur une nouvelle vision de la coopération.

Le mois dernier, le 19e Congrès du Parti communiste chinois s’est conclu avec succès et a tracé les grandes lignes du développement futur de la Chine. Les rêves du peuple chinois et les rêves des peuples d’Asie et du Pacifique sont à l’unisson. La réussite du peuple chinois dans la construction d’une société modérément aisée, l’ouverture d’une nouvelle voie pour la construction d’un pays socialiste moderne, continuera à apporter de nouvelles opportunités et un nouvel élan à la région Asie-Pacifique. La Chine est prête à travailler ensemble avec les membres de l’APEC sur la base des perspectives actuelles et à long terme, en prenant le partenariat Asie-Pacifique comme guide, et en s’appuyant sur une réflexion complète et la construction d’un consensus, pour procéder à une exploration en profondeur de la vision pour la coopération après 2020.

(L’auteur est un haut responsable de l’APEC en Chine)