jeudi, 30 mars 2017, 02:43 GMT

Apparemment les cadres de l’UFDG sont heureux de recevoir et d’être le réceptacle de tous les opposants qui n’ont jamais voulu s’associer à elle et les transfuges congédiés et disgraciés par RPG-arc-en-ciel.

 

L’UFDG croit que plus il y a d’opposants autour d’elle, plus son aura frandit. Illusions et mirages politiques primaires. La séparation fracassante avec les NFD et avec d’autres partis, ressemble à d’autres arrivées insolites…

Dernièrement, ce sont les leaders de la Forêt accompagnés des frustrés et congédiés de l’autre camp qui sont venus demander soutien à l’UFDG pour protester contre l’arrestation du maire de Guéckédou d’obédience RDIG et accusé à tort ou à raison d’avoir trempé le doigt dans le pot de confiture, comme le cas de Khalifa Sall, le maire de Dakar. L’on a crié de la même manière à une arrestation politique, mais les autorités du Sénégal, comme celles de Guinée, restent droites dans leurs bottes.

 

Plus les clabaudages sont grands, plus les conditions de détention se durcissent. La rumeur dit que Karim Wade a reçu des coups de godillots et qu’il a été plaqué au sol comme au rugby par un grand et gros matou, ce qui avait fait baisser les ardeurs du père Wade, qui a finalement demandé du calme aux manifestants. Depuis, tout est entré dans l’ordre et Karim est resté muet comme une carpe.

 

C’est ainsi que tout se passe dans les gnoufs des Républiques de Doumbélane, où tous les moyens sont bons pour prendre ou garder le pouvoir, parfois, les détenus meurent de « mort naturelle » en détention  de « courte maladie ou de crise cardiaque ». Les cris des organisations internationales des droits de l’homme n’y changent rien et pourtant, c’est sur la base du respect des droits de l’homme et de la transparence politique que beaucoup s’engagent dans la politique pour se faire trucider gratuitement.

 

Dans un contexte économique difficile, les budgets mis à la disposition des collectivités locales dirigées par des hommes qui ne sont pas du même bord politique ne sont autres choses que des traquenards pour attraper les oiseaux et volatiles politiques. Donc, il est difficile de se déterminer  avec certitude dans le cas du maire de Guéckédou qui aurait refusé de changer de couleur politique. Comme Khalifa Sall, le maire de Dakar. 

 

L’UFDG a aussi le cas de Fatou Badiar, de AOB et autres à peu près dans la même situation. Les partis de la Forêt avaient-ils joué à la solidarité ? Cette question n’est pas posée pour créer la zizanie, mais elle ne laisse pas tranquille dans la logique des raisonnements et comparaisons. Si les partis doivent aller en rangs dispersés à la conquête du pouvoir et ne se regrouper que s’il arrive un malheur ou frustration à l’un ou à l’autre, il serait très facile au pouvoir de les contenir. Parce que sortir manifester pour une cause qui n’est pas la sienne en propre, il peut y avoir à redire sur la légitimité, en dépit de la solidarité. Les raisonnements sont parfois obtus.

 

Quand l’opposition républicaine avait voulu écumer les rues pour revendiquer la cherté de vie et la baisse des prix du carburant à la place des syndicats, sous le prétexte que les militants et les populations se confondent sous les mêmes difficultés économiques, personne n’en a disconvenu, mais pour autant, avait-elle la légitimité dans une séparation de pouvoir et de rôle ? Est-ce que tout le monde peut jouer au justicier, est-ce que le juge peut arrêter un criminel en train de commettre un crime ? Est-ce que l’on peut se plaindre des pleures du nouveau-né jusqu’à porter la main sur la nourrice qui ne veut pas donner le sein à son bébé ? On ne cesserait de le répéter, les raisonnements sont obtus

Si les opposants de toutes obédiences ne peuvent se faire entendre qu’en ralliant l’UFDG, pourquoi ne se fonderaient-ils pas dans ce parti ? Quant à l’UFDG, se contenter et s’enorgueillir et de bomber le torse de cet hypocrite rassemblement est une vanité stupide qui n’a aucun sens.

 

Décidément, Jean-Marie Doré a toujours raison, quand il dit que l’opposition guinéenne est la plus bête du monde, même quant elle est un peu plus intelligente que celle de RDC, non ?

Moise Sidibé