Politique : des femmes parlementaires en plaidoyer à N’Zérékoré pour le respect du quota des 30%

10 juillet 2017 23:23:05
0

Plaider auprès des autorités et responsables des partis politiques en vue d’une meilleure représentation des femmes dans des instances de prise de décision, c’est l’objet d’une mission du forum des femmes parlementaires de Guinée qui séjourne actuellement en région forestière.

Conduite par l’honorable Anne-Marie Mansaré, ces députées ont rencontré ce lundi 10 juillet, des femmes leaders, militantes de partis politiques et responsables de mouvements associatifs de N’Zérékoré. La rencontre s’est tenue dans la salle de réunion du gouvernorat de N’Zérékoré en présence du ministre des Pêches et de l’Economie Maritime ainsi que les autorités préfectorales et régionales.

Dans son intervention, la cheffe de mission, Anne-Marie Mansaré a indiqué que l’objectif de cette tournée est d’amener non seulement les femmes à une prise de conscience mais surtout plaider les autorités et responsables de partis politiques à respecter le quota des 30% accordé aux femmes.

« En dehors de notre mission de vote des lois et de contrôle de l’action gouvernementale et malgré que nous soyons en vacances, nous venons vous voir les braves femmes de N’Zérékoré pour montrer que nous pensons à vous. Dieu nous a déjà donné l’appétit avec des femmes qui occupent des postes clés notamment dans le gouvernement et au sein du parlement. On ne néglige pas ce qui a été fait et ce qui est en train de se faire, mais nous voulons plus. Il faut surtout se battre au sein des partis politiques parce que l’essentiel n’est pas d’être sur une liste et être à la queue, il faut être bien positionné et c’est pour cela nous nous battons aujourd’hui », dira l’honorable Mansaré.

De son côté, l’honorable Fatoumata Binta Diallo a déploré la faible représentation des femmes dans les structures gouvernementales avant de demander aux démembrements de la CENI de rejeter toute liste qui ne respecterait pas les 30% lors des échéances électorales à venir.

Présent à cette rencontre, le ministre des Pêches et de l’Economie Maritime après avoir reconnu la légitimité de la démarche des femmes parlementaires,  a indiqué que des efforts sont en train d’être fournis par le Chef de l’Etat.

« Ce n’est pas pour rien que le président de la République a dédié tout son mandat aux jeunes et aux femmes. On ne peut pas tout accomplir aujourd’hui, mais le début est prometteur. Le nombre de femmes au gouvernement comme elles l’ont dit, laisse à désirer, mais elles occupent pour la première fois des postes les plus importants du gouvernement comme l’économie, les affaires étrangères, les travaux publics etc.  La liste est longue. Elle n’est pas peut-être à la satisfaction et au goût de nos honorables députées mais c’est un très bon départ », dira André Loua.

Facely Konaté