Parlement : Rachid N’diaye présente son budget et ignore la presse privée

30 novembre 2017 19:19:55
0

Quarante quatre milliards cent sept millions huit cent dix huit mille (44.107.818.000 GNF), c’est le budget présenté ce jeudi par le ministre de la communication à la session de la loi de finances initiale 2018 à l’Assemblée Nationale, au compte de son département pour l’exercice 2018.  

Selon Rachid N’diaye, « ce budget vise à accélérer la construction d’un système national de communication articulé autour des valeurs essentielles qui caractérisent le pays ». Il porte sur le traitement et salaires pour vingt sept milliards neuf cent douze millions trois cent cinquante trois mille (27.912.353.000 GNF) et le fonctionnement en biens et services de quinze milliards huit cent quatre vingt dix millions six cent quatre vingt quinze milles (15.890.195.000 GNF) et en intervention, subvention et transfert pour (trois cent quatre millions sept cent soixante dix mille (305.770.000 GNF).

Mais ce qui a attiré l’attention de plus d’un, c’est le fait que le ministre de la communication ait négligé le secteur de la presse privée dans sa communication, lui-même ayant issu du privé. Dans un discours de 6 pages, Rachid N’Diaye n’a consacré que deux phrases de son intervention à la presse privée. Toutes les autres pages ont été réservées notamment à la RTG en grande partie, à l’AGP (agence guinéenne de presse), la RTG Boulbinet et les radios rurales.

Face à cela, certains députés n’ont pas tardé à réagir. « Quand j’écoute le ministre de la communication, j’ai l’impression qu’il est le ministre de la RTG », a ironisé le député Dr Ousmane Kaba. Il trouve surprenant que la presse privée « qui est la partie la plus dynamique de la presse en Guinée, occupe deux lignes. C’est étonnant de la part d’un patron de la presse privée qu’il est », s’indigne le député.