Officiels guinéens désormais privés de visa américain: indigné, Dr Oussou accuse la gouvernance Alpha

13 septembre 2017 20:20:51
0

La décision de l’Administration Trump de surseoir à toute délivrance de visa de types B, F, Jet M aux officiels guinéens et à leurs familles ne laisse aucun Guinéen indifférent. Dans la classe politique et plus particulière au sein de l’opposition, le vice-président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée, s’est dit outré face à une telle situation.

Pour lui, cette interdiction est la conséquence immédiate  de la corruption et de la mauvaise gouvernance des autorités actuelles.

«La Guinée est le seul pays où un étranger peut obtenir tous les documents (l’extrait de naissance, la carte d’identité nationale, le passeport…) dont il a besoin dans la plus grande magouille. Tous les documents administratifs sont à la portée des étrangers. L’essentiel est que tu aies un peu d’argent », dénonce Dr Oussou Fofana.

Poursuivant, il déclare: « on peut retrouver aujourd’hui ces documents dans les mains des léonais, des libériens, des syriens, etc. qui peuvent s’en procurer parfois au lendemain même de leur arrivée en Guinée.

Mais selon le président du groupe parlementaire des libéraux, c’est la gouvernance Alpha Condé qui est à l’origine de pareille situation

«Il est de la responsabilité du gouvernement de venir expliquer devant le peuple de Guinée, les bonnes raisons qui ont poussé les Etats-Unis à refuser d’octroyer des visas aux officiels et à leurs proches. Nous demandons et nous exigeons des explications au gouvernement », a-t-il vertement tancé le pouvoir puis d’ajouter : «il faut également qu’ils aient le courage d’identifier les personnes qui sont responsables de cette magouille, fussent-ils des militants de première heure du RPG Arc-en-ciel ».

« En tant que guinéen, je considère que mon image est souillée, mon honneur est souillé. Et je pense comme moi  que beaucoup d’autres Guinéens qui avaient la fierté d’être guinéen, ont honte aujourd’hui d’être guinéen », s’indigne l’opposant.

Pour le Vice-président de l’UFDG,  il n’y a plus de respect pour ce gouvernement. « On ne peut pas avoir confiance en un gouvernement qui est incapable de sécuriser même les passeports biométriques. C’est le comble de la mauvaise gouvernance », a-t-il lâché, l’air indigné.