New-York : Naité fait le plaidoyer du Gouvernement en faveur des jeunes.

23 septembre 2017 3:03:23
0

En marge de la 72ème assemblée générale des Nations Unies, qui se tient à New York, la délégation guinéenne, conduite par le président Alpha Condé, multiplie les plaidoyers auprès des décideurs du monde pour une prise en charge effective des politiques de jeunesse conformément à la feuille de route de l’Union Africaine (UA).

Dans les discussions informelles, le ministre de la jeunesse, Moustapha NAITE, sur instruction du Chef de l’Etat, a continué de plaider en faveur de la mise en œuvre du Programme National d’Insertion Socioéconomique des Jeunes (PNISEJ) avec pour effet, l’accélération de la mise en œuvre des projets issus du Fonds Fiduciaire Européen au profit des jeunes de Guinée.

En effet, ce programme développé avec 13 ministères sectoriels permettrait dans sa mise en œuvre, par exemple, d’assurer des emplois pour des milliers des jeunes Guinéens, au lieu de risquer leur vie en allant en aventure.

Ceci dit, le Président Condé, et le ministre de la jeunesse ont enchaîné avec une réunion de haut niveau axé sur le thème de la présidence de l’UA: « Investir dans la jeunesse pour la capture du Dividende Démographique ». Il s’agit, dit-on, pour les Gouvernements de passer des engagements à l’action.

Cette rencontre, dirigée par le Président Condé, a vu la participation du SG de l’ONU, António Guterres. Les échanges ont porté sur la promotion et la création d’un environnement propice au crédit, aux entreprises, à l’entreprenariat, à l’apprentissage, et à l’emploi et aux investissements sociaux.

Sur Instruction du Président Alpha Condé, le ministre de la jeunesse, Moustapha NAITE, a présenté les expériences de son pays sur les politiques et investissements nécessaires à faire pour la mise en œuvre effective de la feuille de route de l’Union Africaine sur le dividende démographique.

En marge de la session satellite organisée par l’UNFPA sur le partenariat avec le secteur privé pour la mise en œuvre effective de la feuille de route de l’UA, le Ministre représentant le chef de l’Etat, a rappelé que les défis auxquels la jeunesse africaine est aujourd’hui confrontée ne peuvent être surmontés qu’à travers des investissements substantiels et multisectoriels dans l’éducation, la santé, la création d’emplois, la formation technique ou l’entrepreneuriat.

 Il a insisté sur le fait que ces efforts doivent être impérativement soutenus par le secteur privé qui, en réalité, détient la clé même de la réalisation du futur de la jeunesse africaine. C’est le secteur privé, dit-il, qui renforce les conditions de créations d’emplois, d’épanouissement socioprofessionnel des jeunes.

Au nom du Président Alpha Condé, il a souhaité une réelle implication des acteurs du secteur privés dans la mise en œuvre de cette feuille de route afin que des actions concrètes issues de ce partenariat public privé puissent renforcer davantage la réalisation effective du dividende démographique.