Mme Hoguié Hawa, DG de Yokam, Agence organisatrice du Festival des grillades de Conakry à Guinéenews

0

« …Consommer africain et respecter notre gastronomie en la consommant le plus régulièrement possible »

La deuxième édition du Festival des grillades de Conakry aura lieu les 29 et 30 avril sur l’esplanade du Palais du peuple. Hawa Hoguié, la Directrice Générale de l’Agence Yokam et promotrice de ce festival, entend faire de cet événement un  des plus populaires de la capitale guinéenne. Il contribuera au développement de la gastronomie africaine. En attendant de vous recevoir très nombreux, Mme Hoguié nous donne plus de détails sur le festival dans cette interview accordée à votre quotidien Guinéenews. Avec des surprises, des spectacles avec des stars guinéennes et africaines et des moments à partager en famille.

Guineenews : On est à la 2ème édition du Festival des grillades. Que comptez-vous apporter comme innovation ?

Hawa Hoguié : En termes d’organisation, on a trouvé qu’il y a des choses à améliorer. Donc, nous allons évidemment les améliorer. Sur le côté scénique, il y aura en plus des artistes, un comédien qui nous vient de la Côte d’Ivoire, Agalawal. Aussi, nous avons deux nouveaux pays en termes de grillades qui vont faire leur entrée. Il s’agit du Burkina Faso et du Niger.

Guineenews : Vous pouvez aussi nous dévoiler le nom des artistes vedettes ?

Hawa Hoguié : Oui. Il y a Chindima du Nigeria, Hiro de Paris, Bambino qui fait rarement du grand public mais qui va le faire pour cette occasion, Espoir 2000, Oudy 1er, Azaya, Degg J Force 3, Djibrila Koumi ainsi que le comédien Agalawal.

Guineenews : Et du côté grillades ? On sait que les gourmands attendent déjà…

Hawa Hoguié : Il y a la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Cameroun.

Guineenews : A ce jour, avez-vous des difficultés dans l’organisation de cet évènement ?

Hawa Hoguié : Comme vous pouvez l’imaginer, il y a des difficultés mais elles sont moins grandes que l’année précédente. Parce qu’on a une meilleure connaissance du terrain, on s’accroche et ça devrait se faire.

Guineenews : Qu’est-ce que vous réservez pour le public cette année ?

Hawa Hoguié : Il y aura plus de spectacles en termes de nourritures. C’est ce qui doit attirer, c’est ce qui doit primer. L’année dernière, il y a eu le poulet piqué de la Côte d’Ivoire. Donc, cette année, il y aura un peu plus de spectacles mais on vous réserve des surprises en matière de nourritures. Toujours en termes de nourriture, on a prévu du manger pour les hypertendus. Dans chaque stand, il y aura de la nourriture salée et non salée et puis au niveau du spectacle, la comédie fera son entrée. L’autre nouveauté, nous avons fixé l’année dernière la rentrée à 50.000 francs guinéens pour le grand public et 150.000 francs guinéens pour le select. On a maintenu le select au même prix et pour qu’il y ait plus de personnes qui peuvent se permettre de venir, nous avons baissé le prix de 10000 francs guinéens pour le grand public. On est passé de 50.000 à 40.000 gnf. Cela ne veut pas dire qu’on a moins de dépenses mais cela explique le fait qu’on aimerait se rapprocher de plus en plus de toutes ces personnes qui n’ont pas pu venir l’année dernière par manque de moyens. Cette année, on a un peu plus de sponsors. Donc, on a pu se permettre cette réduction en termes de prix.

Guineenews : Et quels sont les partenaires associés à cet évènement ?

Hawa Hoguié : Nous avons le groupe Castel avec Sobragui et sa boisson 33 au lieu de Skol cette année, l’hôtel Millenium, Nestlé avec Maggi, Guinée Games, Air Côte d’Ivoire, Air France, Easy Com, Sunu Assurances, Panorastar, Afripub, Diaklec, Eau Cristal et Laguipres qui nous apporte une très grande aide en termes de sécurité. Il y en deux grands nouveaux : Guicopres et Orange. Il y a aussi nos partenaires, le traiteur By Issa, Guinéenews, Mlys, Nostalgie fm, Sweet fm, Evasion Guinée, Yatègui et Foot Print.

Guineenews : Quelles sont les dates retenues ?

Hawa Hoguié : Les 29 et 30 avril 2017 sur l’esplanade du Palais du Peuple de 12 heures à 00 heures. Comme l’année dernière, c’est gratuit pour les enfants de 0 à 7 ans. Les gens peuvent venir avec leurs enfants. Nous avons un système de bracelet qui fait que les gens peuvent venir et partir autant de fois qu’ils veulent durant toute la journée. Vous pouvez venir avec les enfants, les ramener à la maison quand ils sont fatigués et revenir suivre les spectacles le soir. Pour les enfants, nous avons des jeux d’enfants : le maquillage sur le visage, des animateurs qui seront là pour les occuper, une section de crème glacée… afin que cet évènement soit partagé par toute la famille la journée.

Guineenews : Est-ce que le manger y compris dans le ticket d’entrée ?

Hawa Hoguié : Non. Comme vous l’avez vu, il y a une panoplie d’artistes qui sera là et cela nous revient très cher. Les 40.000 gnf donnent accès au site et aux différents concerts et les 750 premiers venus sur place auront droit à une boisson gratuite par jour. Par contre, au niveau des restaurants, nous avons exigé à ce que les gens puissent manger à partir de 15.000 francs guinéens. Donc, dans chaque stand, vous aurez à manger, ne serait-ce que des brochettes à partir de 15.000 gnf. C’est pour permettre aux gens n’ayant pas de grands moyens de quand même goûter à ces belles grillades.

Guineenews : Mais au-delà de toute cette organisation, qu’est-ce que l’Agence Yokam et sa directrice recherchent comme objectif ?

Hawa Hoguié : Comme vous le savez, je fais beaucoup d’autres événements mais l’objectif de ce festival des grillades est d’avoir des échanges gastronomiques entre les différents pays africains et aussi des échanges culturels. Je trouve qu’on n’échange pas suffisamment pourtant. Les Européens ont réussi à bien développer leur gastronomie. Ce qui fait qu’on a toujours envie d’aller dans des restaurants européens une fois en Europe et je pense que l’Afrique peut également faire quelque chose avec tous ses assaisonnements magnifiques. Je rêve d’une gastronomie africaine dans quelques années. L’objectif, c’est de nous amener à consommer africain et à respecter notre gastronomie en la consommant le plus régulièrement possible.

Guineenews : Un appel à lancer au public guinéen et d’ailleurs ?

Hawa Hoguié : Cet événement est pour tous les Guinéens. Si l’on a réduit les prix, c’est pour qu’il y ait plus de personnes. Donc, on espère que tout le monde sera là. La sécurité sera assurée à l’extérieur par la gendarmerie et à l’intérieur par Laguipres. L’année dernière, ceux qui ont été au Festival ont vu que c’était superbe et bien organisé. Il n’y a pas eu de défaillance ni de soucis majeurs et l’on compte refaire la même chose. Donc, on vous attend très nombreux. L’année dernière, on avait plusieurs ministres à nos côtés, j’ai été très touchée avec mon équipe. Ils m’ont prouvé que cet événement, je vais beau le faire à l’étranger, mais il reste un événement guinéen. J’espère que le gouvernement suit cette activité et qu’il apportera son apport financier ou moral au moment venu. Je remercie encore toutes les autorités qui ont fait le déplacement l’année dernière et tout le soutien qu’on a eu. Je tiens à remercier vraiment des personnes qui nous ont vraiment soutenus. Il y a eu Mamoudou Condé de la Pharmacie Printania qui nous a accompagné partout, M. Diawara de l’OGP, M. Laye Junior Condé de l’ONT, M. Dian Diallo… Il y a eu énormément de personnes qui nous ont accompagnés, en dehors des sponsors. Sans oublier M. Amadou Tham Camara, chef de bureau Guinéenews à Conakry qui a été à nos côtés pendant et après le spectacle.

Propos recueillis par Mame Diallo